8 outils pour marquer les tissus au patchwork

8 outils de marquage des tissus pour le patchwork

Quels sont les meilleurs outils pour tracer des traits sur les tissus au patchwork ? Avec la diversitĂ© des techniques prĂ©sentes dans le patchwork, il n’est pas Ă©tonnant de trouver de très nombreux tout aussi diffĂ©rents. Mais lequel choisir ? Y a-t-il des outils plus adaptĂ©s selon les techniques utilisĂ©es ? Quelles sont les erreurs Ă  ne pas faire lorsque l’on souhaite tracer des traits sur les tissus ? Dans cet article de blog, je passe en revue 8 outils incontournables dans le monde du patchwork. Il n’y a pas d’outil parfait, mais nous allons pouvoir dĂ©tailler ensemble leurs avantages et leurs inconvĂ©nients.

C’est un petit outil simple et très pratique, Ă  l’arĂŞte effilĂ©e. Il est rĂ©alisĂ© dans une matière extrĂŞmement rĂ©sistante. Sa forme galbĂ©e et effilĂ©e lui permet de rĂ©aliser des traits vraiment fins, sans avoir le stress de savoir si le trait de crayon partira au lavage ou au fer Ă  repasser. Il se tient comme un couteau et sa forme plate effilĂ©e peut-ĂŞtre utilisĂ©e Ă©galement pour ouvrir les coutures, ou tout du moins les plaquer.

Mon avis : au dĂ©part j’Ă©tais assez sceptique sur l’utilisation de cette spatule. En effet, comment passer d’un stylo, oĂą le trait permet de ne pas se poser de question, on sait exactement oĂą on va coudre, Ă  un marqueur qui ne laisse qu’une trace vraiment ponctuelle. Ma crainte avec ce marqueur Ă©tait de devoir repasser plusieurs fois car je pensais que le trait serait superficiel et très Ă©phĂ©mère. Finalement, le trait est vraiment très propre et reste suffisamment longtemps pour le voir le temps de rĂ©alisation des coutures.

On distingue un trait léger, à droite du marqueur...

2- Le crayon craie

le crayon craie est l’un des outils les plus utilisĂ©s dans le milieu du patchwork, car c’est un outil classique de couture. Lorsqu’on dĂ©marre Ă  la couture, on utilise très facilement une craie du couturière. Certaines quilteuses utilisent encore cette craie plate, mais il existe d’autres variantes bien plus pratiques je trouve.

Il en existe dans de nombreuses marques, les principales sont Bohin ( marque française cocorico ! ), Clover , Prym. On les trouve sous forme de crayon à tailler ou avec un porte-mine.

Mon avis : c’est l’un des outils les plus faciles Ă  utiliser, puisque nous savons tous tenir un crayon ! Utiliser ces crayons craie est donc très intuitif, et on peut choisir une couleur diffĂ©rente selon le type de tissu. Si le tissu est foncĂ©, un crayon craie blanc sera idĂ©al, pour toutes les autres couleurs, un crayon craie gris, rose ou bleu fera l’affaire.

Attention Ă  ne pas avoir la main trop lourde sur le porte-mine, auquel cas la facture des recharges de mines de crayon craie risque de s’Ă©lever rapidement.

Le crayon craie blanc, pratique pour les tissus patch foncés

3- Le stylo Ă  encre hydrosoluble

Dans le registre des outils de marquage pour le patchwork, on trouve Ă©galement le stylo Ă  encre hydrosoluble. C’est une solution vraiment très pratique Ă  condition de trouver celui qui te convient le mieux et Ă  condition Ă©galement d’avoir pris le temps de faire des essais.

Le principe est simple : tu traces tes traits sur ton tissu pour pouvoir réaliser tes points de couture, ta broderie ou ton quilting, et lorsque tu as terminé, tu retires le trait en humidifiant le tissu.

8 outils pour marquer les tissus de patchwork

4- le stylo à encre effaçable à l'air

Si tu crains que les traits de crayon ne s’effacent pas correctement, tu peux investir dans tes stylos Ă  encre effaçable Ă  l’air. C’est un outil Ă  utiliser au fil de ta pratique, et tu ne dois pas trop tarder avant de rĂ©aliser ton quilting ou ta broderie. Dans le cas contraire, tu seras obligĂ©e de recommencer l’opĂ©ration du marquage et cela peut ĂŞtre perturbant. En effet, si tu marques ton tissu pour le quilting avant de faire le sandwich avec cet outil, et que tu as besoin de repasser sur les traits lorsque tu as 3 Ă©paisseurs de tissus et molleton, le rendu de ton trait sera complètement diffĂ©rent.

stylo pour marquer les tissus de patchwork
stylo encre effaçable à l'air pour patchwork
un petit effaceur pour retirer les traits qui ne conviennent plus

5- les stylos Frixion : ATTENTION danger !

Il y a quelques annĂ©es, les quilteuses se sont toutes jetĂ©es sur les stylos Frixion pensant avoir trouvĂ© l’outil miracle de traçage sur les tissus. Quel est le principe du stylo Frixion ? C’est un stylo dont l’encre s’efface Ă  la chaleur. On pourrait donc penser que pour les traits de quilting c’est juste parfait ! Mais sais-tu que le stylo Frixion n’est pas fait pour la couture. En effet, le trait s’efface lorsqu’on passe le fer Ă  repasser dessus. Il faut savoir qu’une trace fantĂ´me peut rĂ©apparaĂ®tre au fil du temps. Et ça peut ĂŞtre catastrophique sur certains tissus. C’est pourquoi je ne recommande pas l’utilisation du stylo Frixion.

6- La roulette crantée de couturière

C’est un petit outil qui sert Ă  marquer les patrons. Cela permet de copier directement le patron sur le tissu. La roulette crantĂ©e a le mĂŞme type de rendu que la spatule Hera. Elle permet de tracer un trait sur le tissu, sans crayon , d’une manière Ă©phĂ©mère mais qui peut durer un peu dans le temps. tout de mĂŞme.

7- Le masking tape ou le ruban de peintre

Certaines quilteuses utilisent le masking tape ou le ruban de peintre pour matĂ©rialiser les lignes de trait et rĂ©aliser leur quilting. Ces rubans sont Ă  poser sur le tissu avant de rĂ©aliser le sandwich, pour ĂŞtre sĂ»re d’avoir les lignes de de quilting voulues.

Attention toutefois à bien réaliser un test sur un morceau de tissu avant de se lancer sur le tissu du projet. Certains rubans peuvent avoir une colle un peu trop forte qui pourrait causer des dommages sur certains tissus.

Mon avis : le masking tape est un ruban dĂ©coratif utilisĂ© essentiellement dans le scrapbooking. Je trouve que c’est un outil un peu trop cher pour marquer les traits de quilting, quand on sait le nombre de traits Ă  rĂ©aliser sur un ouvrage. PrĂ©fère l’utilisation du ruban de peintre, c’est moins sexy, mais ça coĂ»te moins cher !

Le ruban de peintre servira Ă  marquer les traits de quilting pour des motifs rectilignes uniquement. Pour les traits courbes il faudra trouver autre chose !

8 outils de marquage des tissus pour le patchwork

8- le Quilt Pounce : le tampon de craie

Le tampon de craie est un produit arrivé il y a quelques temps sur le marché français, et qui va être utilisé en complément de stencil, ces plaques en plastique souple transparent avec des motifs de quilting bien spécifiques. On en trouve en blanc et en bleu, mais attention de bien respecter les instructions pour éviter les bavures !

Comment choisir le bon outil de marquage pour le patchwork ?

Avec tous ces outils tous aussi différents les uns que les autres, tu te sens encore plus perdue ? Comment faire son choix parmi tout cela ?

1- Partir de ses besoins en patchwork

Et non du dernier gadget à la mode ! Tu le verras, il y aura toujours des nouveautés, de nouveaux outils qui sortent chaque année ! C’est très tentant de s’acheter le dernier marqueur de telle marque, l’outil super facile qui marque de telle couleur…Mais attention au syndrome de l’objet brillant ! La nouveauté attire toujours, mais est-ce vraiment nécessaire ?

L’idéal, c’est de partir de tes besoins au patchwork. Avec deux ou trois outils maximum, tu auras largement de quoi réaliser tes ouvrages. Tu as besoin de tracer les lignes de couture, les dessins de broderie ou les lignes de matelassage ? Tu as besoin de tracer sur les tissus pour quoi faire ?

2- Aller au plus simple

L’idéal serait d’avoir un outil pour tracer le plus polyvalent possible. Pas besoin de s’équiper de multiples manières, peu importe le projet de traçage, on sort son outil et c’est prêt ! Les outils de traçage du tissu ne sont pas les seuls matériels à avoir pour faire du patchwork. Et dans les piles de tissus en cours d’un projet, c’est déjà parfois difficile de trouver ses ciseaux ou son découvite ! Alors voici mon conseil : simplifie au maximum !

3 conseils pour l’utilisation de ces outils de marquage au patchwork

1- Lis les instructions

Chaque fois que tu achètes un nouveau marqueur, prends le temps de lire les instructions. Ca paraît tout bête, mais parfois, en détaillant les instructions, on peut découvrir de petites subtilités qui t’auraient échappées. Quitte à avoir l’outil, autant en avoir la pleine utilisation.

2- Fais des tests

faire des essais avant de se lancer dans le marquage des tissus au patchwork

Nous sommes toujours trop pressées, tellement motivées et emballées par nos projets, qu’on fonce tête baissée ! Ca nous a pris tellement de temps et d’investissement personnel, que ce serait dommage de tout gâcher pour un trait de crayon, non ?

Un jour, j’ai réalisé un quilt pour mes parents. J’étais très fière des tissus que j’avais choisis, des tissus aborigènes, avec un uni orange. Je m’étais lancée dans le matelassage, et pour cela, j’ai réalisé les traits de quilting au Frixion. C’est simple, c’est rapide et terriblement efficace. Je ne me suis pas posée de questions.

Lorsque j’ai fini mon quilting, je l’ai repassé pour retirer les traits du Frixion. Les traits se sont retirés comme par magie. Avant de l’offrir, j’ai voulu profiter du quilt, rien que pour moi. Je l’ai donc laissé à l’air libre un certain temps, et chaque fois que je passais devant, je l’admirais. Puis un jour, je me suis arrêtée devant, et là, j’ai fait un bond ! Je voyais de petites traces fantômes, des petites traces grisâtres entre deux fils de matelassage ! Mon trait Frixion refaisait surface !! J’étais complètement dévastée ! Comment était-ce possible ? Je n’ai rien pu faire…En repassant un peu d’eau sur les traits, ils s’effaçaient, mais ils réapparaissaient toujours après plusieurs jours. Je crois bien que j’en ai pleuré…Depuis je teste, et je suis beaucoup plus exigeante avec les stylos de marquage pour les tissus.

patchwork facile apprenez le patchwork en ligne
Le fameux quilt réalisé pour mes parents

3- N’appuie pas trop fort

Je ne sais pas si je suis la seule dans ce cas-là, mais j’ai tendance à appuyer trop fort sur mes stylos et crayons. Et ça peut jouer des tours. C’est le cas pour moi avec des stylos effaçables à l’air ou hydrosoluble. Certains stylos n’ont pas un grand confort de traçage. Moi, j’ai tendance à repasser plusieurs fois dessus, à appuyer fortement la mine sur le tissu. Le hic, c’est que tu abîmes ta mine pour les prochaines utilisations, et le tissu par la même occasion. Ecrire sur du tissu, ce n’est pas comme écrire sur du papier. Il faut s’habituer à avoir un confort moindre. Et si vraiment ce stylo ne te convient pas, change !

Les outils de marquage pour patchwork sont essentiels pour créer des motifs précis et alignés. Les crayons craies et les stylos à encre hydrosolubles sont tous deux des choix très populaires chez les quilteuses. Le choix dépendra du type de projet que tu veux réaliser et de tes préférences personnelles. En utilisant les bons outils de marquage pour patchwork, tu pourras être assurée que ton projet sera un succès.

Chaque type d’outil de marquage a ses avantages et ses inconvĂ©nients. Il convient donc que tu prennes le temps de faire des essais pour te constituer ton trousseau personnel. Cela t’évitera des crises de nerfs incontrĂ´lĂ©es.

Dis-moi en commentaire quel est – quels sont tes outils de marquage prĂ©fĂ©rĂ© ? Raconte-moi ta meilleure anecdote Ă  ce sujet ! 

Pense à partager ton article favori sur tes réseaux sociaux préférés !

13 commentaires

  • annick Girault

    Merci Nadège pour tous ces conseils. Moi j’ai honte de te le dire mais j’utilise les crayons friXion et pour le moment je n’ai pas eu de problèmes . J’utilise aussi le crayon mais c’est vrai que ça casse souvent . par contre tu m’a convaincue d’acheter la spatule Hera. Amicalement . Annick.

  • AIMÉ qsimone

    Bonjour,
    Je te remercie pour ces conseils concernant les marqueurs tissus. J’allais me lancer dans les marqueurs friction mais j’hĂ©siterais Ă  deux fois avant de le faire. J’utilise plutĂ´t la craie et le stil hydrosoluble. Je continue tout doucement Ă  crĂ©er des petits patchwork et j’adore. Tes cours me sont d’un grand soutien.
    Je te remercie.
    Cordialement
    Simone

  • Monique D

    Coucou Nadège,
    Merci pour les informations que tu nous donnes. J’ai des stylos Frixion mais je ne les utilise pas beaucoup. Par contre hormis le ruban de peintre, j’utilise les autres outils en fonction de mon ouvrage.
    Tes articles sont prĂ©cieux mĂŞme si l’on ne dĂ©bute pas le patchwork mais certainement lorsque l’on est autodidacte comme moi.

  • Sylvaine FLORET

    Merci pour ce rappel. Je n’utilise plus le Frixtion que pour le traçage Ă  l’envers. Il m’est arrivĂ© le meme genre de mĂ©saventure sur un tissu clair, sur un patch mural. Autant dire qu’il ne faut pas le regarder de prĂŞt. Je n’utilise plus pour le quilting que les stylos Roxane en gris ou blanc, que je trouve chez Blue Star Quilting. Ca s’en va tout seul, Ă  la fin du quilting, y’a plus rien. Tout ce qui est crayon craie Bohin porte mine, faut bcp appuyer pour y voir quelques choses, on casse les mines Ă©videmment. Je ne m’en sers pas. Cdlt

    • Chantal

      Coucou Nadège,
      Merci Ă  toi pour cet article très complet. Je suis adepte pour ma part des stylos fixion, sur l’envers sur l’endroit, pas de problème jusqu’Ă  prĂ©sent. Mes traits sont lĂ©gers. La statule je ne l’utilise jamais, je ne suis pas convaincue de son utilitĂ©. Les stylos qui s’effacent Ă  l’air, il faut faire les coutures rapidement, les crayons craies pas mal, mais entre les très fins qui cassent et les plus Ă©pais qui manquent de prĂ©cision, cela peut devenir compliquer de les utiliser et coĂ»teux. Les stylos Ă  encre hydrosoluble, assez bien, je les ai achetĂ©s sur un site chinois, les bleus et blancs sont pratiques sur les tissus foncĂ©s, il faut les stocker pointe vers le bas Ă  la verticale, afin d’Ă©viter que la pointe sèche. VoilĂ  mes petites expĂ©riences, avis aux inventeurs qui trouveront peut-ĂŞtre l’outil idĂ©al. Je te souhaite un bon premier mai.
      Amicalement.

  • CĂ©cile

    Article complet pour le sujet ! Bravo !

    J’utilise le plus souvent les marqueurs effaçables Ă  l’eau + l’air + craie ! Ils sont vraiment très bien !
    Jamais de stylos Frixion par contre ! J’ai lu trop de mĂ©saventures comme la tienne malheureusement….
    Merci Nadège !

  • Ys'abeille

    Un conseil par une prof de broderie que je n’ai pas encore mis en pratique :ne pas effacer le traĂ®t frixion au fer Ă  repasser mais avec un sèche-cheuveux(qui enlèvera les particules de gel au lieu de les faire fondre)

  • Marivero

    Le frixion, oui, mĂ©saventure avec un chemisier que je me suis cousu, en viscose claire et dont les traits de bâti et marquages sont restĂ©s visibles, mĂŞme après repassage. Oui il ya de quoi pleurer. Mais c’est une bonne leçon!
    Et l’outil de marquage en dĂ©panage, c’est le savon… Ca fait merveille sur les tissus foncĂ©s et pour le coup ça s’efface sans soucis!
    Je ne connaissais pas la spatule, ça me donne envie d’essayer, pourquoi pas?
    Merci pour cet article bien complet!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *