trucs et astuces pour faire du patchwork sans se ruiner !

15 idées de matériel bon marché pour faire du patchwork sans se ruiner !

Où trouver 15 idées de matériel bon marché pour faire du patchwork sans se ruiner ?

As-tu déjà eu l’impression de devoir dépenser des sommes (trop) importantes pour faire du patchwork dans de bonnes conditions ? Ton portefeuille n’est pas extensible, mais la liste de matériel, elle, n’en finit jamais de grossir, et certains prix te laissent sans voix?

Cela peut même rebuter lorsqu’on démarre le patchwork. On peut vite se retrouver avec une liste d’accessoires aussi longue que le bras, mais pas forcément utile au quotidien dans ta vie de (future) quilteuse créative.

Entre le matériel de base, nécessaire pour démarrer le patchwork et les outils annexes, qui peuvent faciliter la vie, comment choisir son matériel de façon ludique et originale ? Parfois, les outils de patchwork se trouvent là où on ne les attend pas !

Combien d’entre nous n’ont-elles pas craqué pour le dernier accessoire à la mode, qui s’est vite retrouvé relégué au fond des placards, ou qui n’a servi que trois fois ? On peut vite tomber dans la tentation de la mode ou du “tout le monde fait comme ça, alors…” sans vraiment réfléchir si c’est vraiment utile. 

Dans cet article, je te donne 15 idées de matériel bon marché pour faire du patchwork sans te ruiner et qui sera utile, à moindre frais !

15 idées de matériel pour faire du patchwork sans se ruiner

Ce que tu trouveras dans cet article :

Du matériel de patchwork bon marché : penser magasin de déco ou ustensiles de cuisine

L’astuce pour trouver du matériel de patchwork bon marché, c’est d’adapter de petits outils qui existent déjà, et de détourner leur fonction première. Cette technique a l’avantage d’entretenir notre esprit créatif.

Où peux-tu trouver de petits outils pratiques ? Dans tous les bons magasins de bricolage, maison et de décoration et aménagement de cuisine. Tu vas voir, c’est facile quand on y pense, et en plus, tu peux adapter ces outils à ton intérieur, adapter la taille des rangements, des accessoires à tes besoins spécifiques !

#1 Le bâton repoussoir de manucure pour guider la couture machine

Ce bâtonnet, extrêmement bon marché, qui sert à repousser la petite peau des ongles de main, te sera utile pour guider les pièces de tissus lorsque tu couds à la machine.

Souvent, lorsqu’on arrive au bout de la couture, les pièces ont tendance à dévier si on les laisse avancer toutes seules. Et les guider en plaçant ses doigts, ce n’est pas l’option la plus pratique. 

Avec cette technique, le bout biseauté du bâtonnet permet de maintenir les pièces jusqu’au bout vers le pied de biche, et leur éviter de “vriller”, ce qui généralement provoque une marge de couture plus petite, ou plus grande. 

matériel bon marché pour faire du patchwork sans se ruiner
Comment éviter que le tissu vrille lorsque je couds ? Astuce Patchwork Facile

#2 Le cintre pour stocker les tops en attente de quilting

Je sais que tu ne peux pas t’empêcher de démarrer de nouveaux projets patch, avant de terminer les précédents. Pas vrai ? Nous sommes toutes pareilles ! Le problème dans ces cas-là, c’est où stocker les tops de patchwork en attente de quilting

En les pliant joliment dans le placard pour les stocker, il y a deux risques : 

Le premier, c’est de les oublier…Loin des yeux, loin du cœur ! Les projets en cours prennent le pas sur les précédents, et là, il faut une sacrée dose de motivation pour se replonger dedans !!

Le deuxième écueil, c’est qu’il se forme de grands plis à plusieurs endroits du top. En restant pliés plusieurs semaines ou plusieurs mois (plusieurs années ?), c’est toujours plus difficile de retirer ces plis. 

Une solution est de les placer sur ces cintres dans un coin de l’atelier ou dans une armoire. Cela permet de les voir régulièrement et de prévoir un temps pour du matelassage. Ils seront toujours mieux rangés ainsi, et ne risqueront pas de finir en boule, après avoir essayé d’attraper une boîte de fils cachée derrière la pile de tops ! (ça sent le vécu !)

comment stocker mes patchwork ? Astuce Matériel bon marché pour faire du patch

#3 Les boîtes de cuisine ou de déco encastrables pour les chutes de tissus, ou les petits projets en cours

Mais que faire de toutes ces chutes de tissu ? Il m’arrive de tester un bloc, ou d’avoir des chutes de tissus après un ouvrage. Chez les quilteuses, on n’aime pas jeter. Oui, d’accord, mais qu’est ce qu’on en fait ? 

L’idéal est de pouvoir disposer de quelques boîtes empilables, qui accueilleront des chutes de tissus, ou des projets en cours. On peut imaginer récupérer des bandes de 2,5” et 5” de large et les stocker dans ces boîtes. Lorsque la boîte est remplie, c’est l’occasion de ressortir les chutes, les mixer et démarrer un nouveau projet avec des blocs tout simples !

Comment ranger son matériel de patchwork ?
15 idées de matériel bon marché pour faire du patchwork sans se ruiner, avec Patchwork Facile

#4 Le scotch double face pour maintenir les règles de patchwork qui glissent

Lors de la coupe des tissus au cutter rotatif, son compagnon inséparable (ou presque), c’est la règle de patchwork. Le problème avec les règles de patchwork, c’est qu’une glissade est vite arrivée. 

Sans parler d’accident de cutter, les règles peuvent avoir tendance à glisser sur certains tissus. Comment éviter ce genre de désagréments, sans devoir débourser sans cesse pour des pastilles anti glisse ?

Une solution à tester peut se trouver dans le scotch double face. Que ce soit en scrapbooking, ou en magasin de bricolage, on trouvera toujours du scotch double face. C’est économique, on peut voir venir avant d’arriver au bout du rouleau ! Et tellement pratique ! Quelques morceaux sous la règle, et le tour est joué ! 

Mes règles de patchwork glissent sur mes tissus ? Comment faire ?

#5 Les feuilles plastiques d’écolier pour les tests de motifs de quilting

Le matelassage ne fait pas l’unanimité dans la communauté des quilteuses. Une des interrogations majeures, c’est de ne pas savoir quel motif réaliser. La crainte principale ? C’est de gâcher l’ouvrage si le choix du motif n’est pas adapté. Et comme je comprends cette peur de tout gâcher !! 

Imagines-tu te lancer dans le matelassage d’un ouvrage, pour te rendre compte à la fin, que cela ne rend pas du tout comme tu l’avais espéré ? C’est un résultat catastrophique et tellement frustrant ! A te dégoûter de poursuivre la pratique du patchwork.

Comment faire alors ?

La solution est dans le cartable de tes enfants ou petits-enfants. Oui, oui !

En récupérant les pochettes plastiques usées d’écolier, tu te crées un petit stock de feuilles transparentes. Pour savoir si le motif de quilting que tu as choisis est le bon, fais des tests ! Utilise un stylo effaçable.

Positionne ta feuille plastique sur le top, et trace sur ta feuille tes motifs. Le motif te plaît ? Le rendu te convient ? Super, tu peux te lancer. Ça ne te plaît pas ? Tu effaces, ou tu sélectionnes une autre feuille transparente, cela te permettra de comparer les motifs. 

Astucieux, non ?

Oui, mais comment faire pour des ouvrages plus grands ? Les petites feuilles A4 sur un ouvrage d’1.80m de côté, ça va être compliqué ?

Investis dans un rideau de douche transparent premier prix sans dessin, ou une nappe plastique premier prix sans dessin également. En le plaçant sur ton ouvrage, tu pourras envisager le quilting et ses motifs sous un autre angle !

quel motif de quilting choisir ? 1 astuce toute simple avec Patchwork Facile

#6 Les mini miroirs de salle de bain pour tester la répétition de motifs sur les tissus

L’English Paper Piecing revient à la mode depuis plusieurs années, grâce aux quilteuses modernes. La Passacaglia est un exemple, mais on trouve de très beaux ouvrages, avec toutes sortes de formes à assembler entre elles. 

Et cerise sur le gâteau, tu peux également faire de la coupe sélective dans tes tissus, pour former d’autres motifs grâce à la répétition d’un bout de dessin sur ton tissu. 

Le problème, c’est que pour sélectionner une partie de ton tissu, le plus dur, c’est de choisir ! Sans aucun outil à ta disposition, difficile d’imaginer le rendu possible de telle ou telle sélection. 

La solution, c’est d’utiliser des petits miroirs. Placés côte à côte, on peut se rendre compte très facilement du rendu ! Il existe un outil tout prêt disponible dans les commerces spécialisés. Mais il coûte assez cher.

La solution, c’est d’aller chercher dans le rayon salle de bain de ton magasin de bricolage favori, un petit lot de mini miroirs carrés. En les plaçant côte à côte, ils feront le travail tout aussi bien que l’outil du commerce, à beaucoup moins cher !

des mini miroirs de salle de bains pour le fussy cutting
les mini miroirs de salle de bain sont très pratiques pour envisager le fus cutting (Cope sélective) au patchwork
Comment faire de la coupe sélective au patchwork ?

#7 L’aimant super puissant pour récupérer les épingles égarées

Les épingles de couture sont un élément essentiel de la pratique du patchwork.

Elles nous servent tous les jours, pour assembler plusieurs pièces entre elles avant de les coudre.

Il arrive très régulièrement que les épingles s’échappent de mon pique épingles bracelet. Ou qu’elles tombent de mon plan de travail. 

Comment récupérer les épingles égarées ? En utilisant un aimant super puissant.

Tu en trouveras dans les magasins de bricolage. Le mien vient d’un jeu offert à mes enfants lorsqu’ils étaient petits. Je l’utilise à ras le sol, ou sur mon plan de travail, lorsque j’ai terminé une session de patch. Elles viennent se coller systématiquement sur l’aimant, plus la peine de lutter pour les attraper !

#8 Les sacs congélation zippés pour stocker les modèles ou les pièces de projets en cours

Stocker les pièces de tissus d’un projet en cours est souvent une gageure.

Souvent, en cours de réalisation d’un modèle, j’ai toujours peur d’avoir perdu une pièce, un triangle, un carré, ou tout autre forme nécessaire au modèle. Et s’il n’y avait que les tissus en cours sur le plan de travail ! Les ciseaux, les coupe-fils, le modèle, d’autres en-cours,…

Bref, tu imagines bien le tableau n’est-ce-pas ?

Pour rassembler toutes les petites pièces déjà coupées, j’utilise des sacs congélation zippés. Je les stocke à plat, dans un sac et je referme ! C’est l’idéal aussi si tu as un gros ouvrage avec plusieurs blocs à réaliser, plus ou moins complexes. Tout est dans les sacs zippés, sous contrôle !

Tu peux ensuite les ranger dans des boîtes déco ou cuisine. Rangées côte à côte dans ton placard, tu as tous tes projets en cours, que tu peux attraper en un coup de main !

comment stocker ses projets en cours de patchwork ?

#9 Les gants de jardinier pour le quilting à la machine

Les premiers temps où j’ai découvert le quilting à la machine, j’ai trouvé cela génial ! Tellement de possibilités s’ouvraient devant moi !

Alors, j’ai voulu tester. J’ai placé un petit ouvrage à quilter sur ma machine à coudre, et j’ai démarré.

Le problème, c’est qu’on se fatigue très vite à essayer de mouvoir l’ouvrage sous l’aiguille. Les mains glissent, ça n’avance pas, on se décourage très vite.

J’ai donc cherché des conseils. Et le conseil le voici : il faut porter des gants. 

Très bien. Je pars donc à la recherche de gants pour le quilting. J’ai trouvé. Et j’ai trouvé les prix excessifs. Surtout que j’en étais au stade débutant, et que je ne savais pas du tout si j’allais poursuivre. 

L’astuce ? Rendez-vous au magasin de jardinage !

Sélectionne des gants de jardinage, dont le revêtement sur les paumes est légèrement rugueux. Le principe est le même. Un revêtement antiglisse sur l’intérieur des mains.

En plaquant les mains (gantées) sur l’ouvrage, tu le guideras beaucoup plus facilement. 

Astuce Bonus :  Coupe un bon centimètre, centimètre et demi sur l’ index et le pouce de ta main principale. Cela t’évitera de retirer les gants à chaque fois que tu dois manipuler le fil ! 

pas besoin de se ruiner avec des gants spécial patchwork. Les gants de jardinier font exactement la même chose !

#10 Les mini brosses de maquillage pour nettoyer les rouages de sa machine à coudre

Quelle opération est indispensable au patchwork, mais que toutes les quilteuses repoussent jusqu’à la dernière minute ? Non, tu ne sais pas ?

Lorsqu’on fait du patchwork machine, on aime bien quand tout marche, mais nous sommes assez mauvaises élèves quant à l’entretien de notre monture. 

Entretenir sa machine, la nettoyer régulièrement, enlever les fils et autres poussières accumulées dans le logement de la canette est un indispensable si l’on veut utiliser sa machine en bon état le plus longtemps possible. 

Le petit truc, c’est d’utiliser les mini brosses de maquillage pour nettoyer les rouages de sa machine à coudre. A moins que les brosses soient fournies avec ta machine, pas facile de retirer les moutons ! Ces petites brosses souples permettent de retirer les poussières en un rien de temps !

du matériel de maquillage pour nettoyer sa machine à coudre = Terriblement astucieux !

#11 Les emballages alimentaires en carton pour tester les motifs des tissus

Choisir ses tissus, leurs couleurs, et mixer les motifs. Tout un art.

Sauf que parfois devant le choix des tissus, on peut rester bloqué. On doute. On hésite. 

Dans ces cas-là, ne jette pas les emballages alimentaires cartonnés. Les boîtes de céréales des enfants, les boîtes de biscuits à la cuiller du tiramisu, (je reconnais les gourmandes !!), tous ces emballages vont te servir au patchwork. 

Dans un premier temps pour réaliser des gabarits au patchwork main. J’ai toute une collection de cartons dans mon placard, des assez souples, mais assez fermes quand même. C’est idéal et vraiment bon marché pour réaliser ses gabarits. 

Ces emballages recyclés vont également te servir pour “questionner” tes tissus avant de les choisir. Avec eux, tu vas pouvoir te confectionner une bibliothèque de formes à tester sur tes tissus

Choisis les formes que tu veux tester. Par exemple, sur un carton, tu peux réaliser des fenêtres de 2” ou 2,5”, puis une fenêtre de 3” ou 4” et pourquoi pas un peu plus grand, 5”ou 6” ? 

Tu peux décider de réaliser des fenêtres triangles. Un petit triangle rectangle de 2” ou 2,5” de côté, et un autre de 4” de côté. Puis un plus grand de 5” de côté. 

On peut imaginer des gabarits hexagones ou ronds aux tailles les plus courantes. 

Cela te permet de questionner ton tissu, en fonction des tailles des motifs de ton modèle. Un tissu avec des petits motifs ne réagira pas de la même façon dans une petite ou une grande fenêtre. Pareil pour des motifs plus grands. Avant de couper, tu pourras ainsi te rendre compte de la façon dont le tissu se comporte. C’est vraiment un outil ultra simple d’aide à la décision !

#12 Un site d’inspiration pour sélectionner des combinaisons de couleurs de projets patch

Choisir les couleurs des tissus de son prochain projet patch !! Ah, c’est toute une question !!

Centrale, récurrente pour bon nombre de quilteuses. En panne d’inspiration ? Envie de jouer avec des couleurs dont tu n’as pas l’habitude ? Je te recommande un site internet qui t’inspirera à coup sûr. 

Le concept est le suivant : A partir d’une photo, toujours très belle, l’auteur du site fait une sélection de couleurs.

C’est pour toi l’occasion d’imaginer ton futur ouvrage dans des couleurs auxquelles tu n’aurais pas pensé. Et en plus, elles seront forcément assorties ! Pour découvrir cette mine d’or gratuite : 

https://www.design-seeds.com

comment trouver la bonne combinaison de couleurs au patchwork ?
Une astuce toute simple pour trouver la meilleure combinaison de couleurs au patchwork
15 idées de matériel bon marché pour faire du patchwork sans se ruiner !

#13 Un minuteur de cuisine

“Ah, si mes journées avaient 72h !”, “J’aimerais ne plus avoir besoin de dormir pour faire du patch!”, “Je n’ai jamais le temps !”

Tu as déjà formulé cette phrase au moins une fois ? Entre le quotidien, le travail, les enfants, les petits-enfants, difficile de caser une session de patchwork ? 

Avoir un minuteur est un outil précieux, et tellement basique, qu’il en devient ridicule !

Mais armer son minuteur pour 15 minutes et faire du rangement de son coin couture est beaucoup plus efficace que de souffler désespérément devant la table en se disant qu’on n’y arrivera jamais, et qu’il vaut mieux attendre la retraite pour se mettre au patchwork. 

Le minuteur est l’arme fatale de la technique des petits pas. Plutôt que d’attendre une hypothétique grande fenêtre de temps disponible, choisis de décomposer tes projets en petites actions, et les choses avanceront ! 

Le minuteur pour se lancer dans un quart d'heure de patchwork
trouver du temps pour faire du patch

10 minutes de patchwork par jour, c’est possible !

#14 Une roue des couleurs

En complément du site internet www.designsseeds.com, il est un incontournable du patchwork : Comprendre les couleurs.

Il existe des théories entières sur la couleur. Et pourtant, c’est quelque chose de très difficile à cerner et à mettre en œuvre dans la réalisation de ses ouvrages.

Quand on débute, choisir ses couleurs, trouver les bonnes associations, sans avoir l’impression de toujours sélectionner les mêmes types de combinaisons, c’est très impressionnant.

On préfère ne pas choisir, s’arrêter là, plutôt que de  faire une énorme faute de goût.

L’astuce, c’est d’utiliser un nuancier de couleurs. Mais il est important aussi, de mieux comprendre les interactions de base entre les couleurs. J’ai créé un guide gratuit pour t’aider à y voir plus clair. Un petit retour aux bases ne fait jamais de mal ! Et en bonus, tu pourras télécharger la roue des couleurs !

comment associer les couleurs en patchwork

# 15 Audio Livres gratuits

Enfin, dans le registre des journées qui n’ont que 24h, j’ai toujours des difficultés à trouver l’énergie de tout faire ! Comme lire! Il y a des périodes où l’énergie n’est pas au rendez-vous.

Dans ces cas-là, pourquoi ne pas allier deux activités ensemble ? Deux activités qui nous plaisent, de surcroît ! Je te propose d’essayer les audiolivres. Suivre une histoire tout en cousant, deux plaisirs pour le prix d’un, formidable !

S’équiper en matériel de patchwork petit à petit, en fonction de ses besoins

Nous arrivons au bout de notre liste de 15 idées de matériel bon marché pour faire du patchwork sans te ruiner.

La question du matériel prend du temps si l’on veut faire les choses bien. Pas facile de choisir, au-delà du matériel de base. L’important,c ‘est d’y aller étapes par étapes. 

Tu vois, ce que je t’ai proposé ne coûte pas grand chose et cela peut faciliter grandement la pratique de ton loisir préféré.

Comme diraient les anglaises, le plus important est de penser “outside the box”, en d’autres termes, d’être créative ! 

Voir les choses sous un autre angle, peut être parfois difficile au début, mais avec un peu d’entraînement, cela devient un jeu amusant ! 

L’essentiel est de partir de tes besoins, et de la configuration de ton espace de couture. A partir de ces 2 critères, laisse-toi inspirer par les magasins de déco et de bricolage. Et tu verras qu’on y trouve de nombreuses astuces pour se faciliter la vie au quotidien. 

Prends ton temps. Avant de dévaliser ton magasin de déco, teste une ou deux astuces simples et bon marché.

Tu pourras ensuite voir les choses avec un œil neuf, et poursuivre ton équipement, pas à pas, selon tes besoins. 

Dis-moi en commentaire si toi aussi, tu as des astuces ultra simples et bon marché qui te facilitent la vie de quilteuse. Je te souhaite bon patch ! 

Cet article t’a plu ? Tu as envie d’en lire plus ? Partage sur les réseaux pour en faire profiter les copines ! Et inscris-toi à la Newsletter pour être dans les premières informées !

Pense à partager ton article favori sur tes réseaux sociaux préférés !

12 commentaires

  • Chantal

    Bonjour Nadège,
    Un très grand merci pour tous ces conseils. J’en connaissais certains. Je retiens les brosses maquillage pour la MAC, le cintre pour les Tops en attente, les bâtons manucure. Le minuteur, mais 30 mn pour moi avec l’âge je deviens lente. Pour les gants, j’ai utilisé ceux pour l’équitation, pas chers de chez décathlon. Merci merci, je te souhaite une belle journée, ici dans mon petit coin du Val d’Oise il fait très chaud, j’ai la chance d’avoir un jardin.
    Amitiés
    Chantal alias Laure (il s’agit de mon 3 e prénom, celui de ma grand-mère que j’ai toujours vu les mains occupées, elle ressemelait même les chaussures et customisait ses chapeaux de paille)

    • Nadège Fily

      Merci Chantal pour ton message ! C’est sûr, il y a toujours une astuce nouvelle pour nous faciliter la vie ! Ici aussi, le temps est au beau, mais les températures sont plus douces, quoique élevées pour la saison…Les grands-mères sont tellement importantes !! La mienne s’appelait Marie-Louise (mon arrière-grand-mère), je lui dois beaucoup et elle a une très grande place dans mon coeur ! A bientôt,

  • CLAIRE

    Un grand merci pour ces astuces
    Je retiens le bâton de manucure
    Les sacs de congélation
    Les brosses pour la machine super pratiques.
    Bonne journée ensoleillée sous le ciel des Yvelines mais bientôt dans la Manche.
    Amicalement

    • Nadège Fily

      merci Claire pour ton passage sur le blog. Je sens que les bâtons de manucure vont être dévalisés dans les magasins! Ah, les Yvelines, ma ville de naissance, c’est Trappes ! Un lointain souvenir, mais de belles années !Bon week-end, à bientôt,

    • Nadège Fily

      Merci Jibé ! Les cintres, j’en ai avec un revêtement légèrement velours, encore plus doux pour nos tissus ! Bon week-end, à bientôt

  • Annie PICHARD

    MERCI Nadège pour tous tes conseils et toutes tes astuces.C’est toujours avec beaucoup de plaisir que je découvre tes nouvelles sur ton blog….Pas de patch pour moi ce week end car je quitte momentanément la sarthe pour découvrir Bénodet,je ne serai pas loin de toi!

    • Nadège Fily

      Merci Annie pour ton message ! Le plaisir est partagé, j’aime beaucoup écrire et partager avec vous toutes notre passion commune du patchwork ! Bénodet, oui, tu n’es plus très loin de chez moi ! Une grosse demi-heure ! Profite bien de ce week-end, le coin est superbe !

  • Marie-Anne Cantin

    hello copine de patch !
    bonne idée le bâtonnet ! je me sers beaucoup de mon découvit pour pousser le tissu (sans le couper hein !) et cà passe même sous le pied de biche ! je récupère aussi mes épingles à tête qd j’oublie de les retirer !
    en coincant la tête de l’épingle ds le U coupant et en tirant vers moi ! et hop !
    le bout gomme du découvit enlève d’un trait de gomme tous les petits bouts de fil sans avoir à les retirer un par un !
    les pochettes plastiqus j’utilise bien aussi ! le coup de dessiner dessus est super ! et avec des feutres pour tableau blanc cà doit s’effacer !
    je vais essayer un pinceau pr blush pr dépoussiérer ma machine parce que que le petit pinceau fourni n’est pas terrible ! sinon un pinceau très fin pr peindre cà marche aussi ! et si on met un peu d’huile de machine dessus cà chope la poussière au fond de la machine !
    penser à passer l’aspirateur avec un petit embout ca enlève déjà un peu de saletés
    ou une bombe d’air comprimé pr PC cà expulse la bourre !

  • Courmartin

    Bonjour que j’ai aimé vos conseils vos pratiques comment faire et que je vais enfin pouvoir en faire du pachwor j’étais bloquée pour le lancer mais avec vos conseils couleurs et surtout se qui m’a plus des de faire des entourage en carton pour choisir les motifs et sa ses génial super idée bravo. Nadège merci beaucoup de vos précieux conseils Merci . Cordialement Madame courmartin.

    • Nadège Fily

      Merci beaucoup pour vos retours, cela fait du bien de savoir que les conseils vous servent ! C’est un vrai plaisir de partager et d’aider dans votre démarche d’apprentissage du patchwork. Au plaisir ! Nadège

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *