raw edge applique
Blog,  Technique

Qu’est ce que l’appliqué ?

Appliqué en patchwork : découverte et techniques principales

La réalisation d’un ouvrage avec la technique du piécé repose sur la création de motifs géométriques. Mais dans la vie, tu n’as pas toujours envie d’avoir des motifs « stricts ». Tu as envie de « dessiner » avec tes tissus. La technique de l’appliqué est parfaite pour cela. Elle permet de créer des pièces beaucoup plus figuratives, comme des personnages, des animaux ou des éléments de la Nature.

Ce procédé procure aux quilteuses beaucoup de plaisir au fil des saisons, des motifs de Noël aux tableaux printaniers, en passant par Halloween ou des paysages. Elles sont également friandes d’appliqué, car cela permet d’épuiser son stock de chutes de tissus, en mode « récup ».

découvre les 3 techniques principales pour faire de l'appliqué en patchwork

L’appliqué en patchwork : Définition

L’appliqué est l’une des deux techniques majeures du patchwork, avec le piécé. Pour en savoir plus sur le piécé, je t’invite à lire ce post.

Que ce soit en patchwork à la main ou à la machine, le principe est le même : tu vas superposer deux, ou plusieurs épaisseurs sur un tissu de fond pour réaliser un motif.

Matériel : de quoi as-tu besoin ?

Pour réaliser un appliqué, tu auras besoin de plusieurs éléments : un gabarit donnera forme au motif, des épingles, une aiguille et du fil fins. Certaines utilisent, selon la technique rapide de l’appliqué, du freezer-paper. Pour avoir des précisions sur les termes techniques, je t’invite à jeter un oeil sur le lexique.

Il existe également sur le marché des pinces (type Appliquick), qui permettent de manipuler les tissus de façon beaucoup plus précise qu’avec les doigts.

Techniques de base

Plusieurs techniques sont disponibles, selon que tu patches à la main, à la machine, ou selon certaines formes particulières d’appliqué. En voici un petit florilège :

L’appliqué traditionnel

L’appliqué traditionnel se réalise en préparant tout d’abord son morceau à appliquer à l’aide d’un gabarit (fleur, coeur, partie d’animal,….). Tu vas tout d’abord reporter le motif sur l’envers du tissu, puis à l’aide d’une aiguille ou d’un plioir, passer sur la ligne de couture pour faire émerger la forme. Ensuite, après avoir découpé tes pièces, tu vas les bâtir en enfilant un fil de fronce dans la marge de couture de 0,5 mm, et froncer légèrement le tissu pour faire passer la marge de couture sous la forme.

Le motif est ainsi prêt à être appliqué sur le tissu de fond. Chaque partie à appliquer sera réalisée de la même façon. Il est important de bien noter l’ordre des pièces à coudre, car selon le motif à reproduire, il est nécessaire par exemple de poser les bras avant la robe, ou les pétales avant les feuilles.

En ne respectant pas un certain « ordre de passage » dans les coutures, tu risques d’être déçue du résultat !

Une fois la pièce épinglée, envers de la pièce à appliquer contre l’endroit du tissu de fond, tu vas pouvoir coudre à points invisibles. Comme pour beaucoup d’actions en patchwork, tu vas réaliser de petits points réguliers. Ainsi, l’ensemble restera harmonieux.

Le rentré à l’aiguille

Pour le rentré à l’aiguille, tu vas travailler sur l’endroit des tissus. Les motifs sont dessinés sur l’endroit du tissu, découpés à 0,3-0,5mm de la ligne de couture. Après les avoir positionnés, à l’aide de ton aiguille à coudre, tu vas faire glisser la marge de couture entre le tissu de fond et le motif à appliquer, jusqu’à la ligne de couture.

Lorsque tu arrives à l’endroit voulu, comme pour l’appliqué traditionnel, tu vas pouvoir coudre au point invisible.

Voici une petite video tournée par les éditions de Saxe, qui te montre la différence entre les deux techniques.

Parties convexes et parties concaves

Les motifs à appliquer peuvent représenter toutes sortes de formes et de lignes. Comment coudre les parties concaves et convexes d’un motif ?

Les marges de couture des courbes concaves (« creux » – vers l’intérieur) seront crantées de manière régulière pour pouvoir faciliter la mise sous le tissu sans déformer le motif. Prends soin de ne pas entailler la ligne de couture, donc arrête-toi quelques millimètres avant pour éviter les déceptions !

Les marges de coutures des courbes convexes (« bosse » – vers l’extérieur) seront elles aussi entaillées en réalisant des encoches en V, pour éviter trop d’épaisseur.

Une fois ces entailles réalisées, tu procèdes comme le rentré à l’aiguille, tu glisses la marge de couture entre le tissu de fond et le motif pour coudre à points invisibles.

Technique rapide de l’appliqué au freezer paper / voile thermocollant

L’une des techniques modernes dans l’appliqué consiste à s’aider d’un papier enduit d’une fine couche de colle. Cela a le mérite de bien former les contours de ton motif, et cela empêche certains tissus de s’effilocher.

En utilisant cette technique, prends soin de bien lire les instructions données dans le mode d’emploi. Dans les deux cas, freezer paper et voile thermocollant, le principe est le même :

  • dessiner le motif sur le papier

  • faire adhérer le papier sur le tissu

  • découper

  • fixer le motif sur le tissu de fond.

L’appliqué à bords francs (raw edge appliqué)

La technique de l’appliqué à bords francs consiste à poser une forme sans marge de coutures sur un tissu de fond. Les quilteuses de patchwork country, de folk art et les modernes l’utilisent très régulièrement. Cela convient bien pour les lainages, les feutrines. Comment maintenir le motif s’il n’y a aucune marge de couture ? Le secret, c’est que les formes sont rebrodées, au point de feston/ point primitif, soit dans la couleur du tissu, soit dans un ton contrasté, pour donner plus d’effet.

technique de l'appliqué dans un quilt country
Les modèles de patchwork country sont une source inépuisable d’inspiration pour les techniques d’appliqué

modèle de Jan Patek

Les modernes se servent également de l’appliqué à bords francs pour réaliser des ouvrages à l’esprit frais, donnant l’illusion d’un dessin. En repassant les contours à la machine à coudre, d’un fil discret ou contrastant, elles permettent de fixer le motif et de donner plus de valeurs au dessin final.

Technique de l'appliqué à bords francs
                                          La technique de l’appliqué à bords francs est très prisée des quilteuses


Inspiration Patchworks Appliqués

Il existe de nombreuses pratiques qui reprennent les techniques d’appliqués, selon les endroits d’où elles sont originaires.

Broderie perse

La broderie perse est une forme d’appliqué à partir de motifs floraux ou d’oiseaux des tissus Chintz. Ces « indiennes », de magnifiques tissus, étaient autrefois importés des comptoirs d’Inde, puis fabriqués en Europe au XVIIè siècle.

Comment faire de la broderie perse ? Il s’agit de découper les motifs choisis, puis de les appliquer sur un tissu de fond, soit en rentré à l’aiguille, soit en appliquant à bords francs avec un point de feston. Cette technique est encore utilisée, et l’un des plus connus ayant eu beaucoup de succès ces dernières années est le « Mountmellick » de Di Ford.


La broderie perse fait partie des techniques de l'appliqué
On voit ici la broderie perse au centre du quilt médaillon

Photo Facile Cécile

Appliqué hawaïen

Les motifs, inspirés de la nature, sont réalisés avec la technique du rentré à l’aiguille. Les dessins reposent sur la symétrie du motif, réalisé en découpant dans un carré plié en trois (ce qui donne huit axes).

L'appliqué hawaïen est une technique ludique d'appliqué en patchwork
Pour créer un motif mola, on part d’une feuille carrée pliée en trois, puis on découpe, comme lorsque nous faisions des ribambelles enfant !

Photo Martha Stewart

Le patchwork celtique

En pure bretonne, je ne pouvais pas terminer cet article sans vous parler de l’appliqué celtique. Il s’inspire de la culture celte, de ses motifs riches en entrelacs, et produit des quilts au caractère bien spécifique.

Les fines bandelettes entrecroisées sont constituées de biais. C’est ce qui permet de lui donner une certaine élasticité, et donc plus de facilité pour appliquer les parties courbes.

l'appliqué celtique utilise les biais pour réaliser ces formes toutes en rondeur
L’appliqué celtique est réalisé avec du biais pour faciliter les coutures courbes

Photo Quilting Patch

Voici donc un aperçu de ce que représente la technique de l’appliqué. Comme j’aime à le répéter, on retrouve quelques techniques de base, et finalement, les possibilités sont vraiment très grandes pour exprimer et développer sa créativité, que ce soit en patchwork main ou en patchwork machine. J’espère que cet article t’a plu. Si tu as des remarques ou des commentaires, n’hésite pas à les noter en dessous de ce post, et si tu as aimé, n’hésite pas à partager ou inviter les copines !

A bientôt,

Nadège

Tu as aimé cet article ? N'hésite pas à partager !! Merci !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton cadeau : 

Mini Formation GRATUITE 

Mes premiers pas au patchwork