Blog,  Technique

Qu’est ce que le Piécé en Patchwork ?

Le Piécé en Patchwork : l’Art d’assembler des morceaux de tissus

Le piécé est l’une des techniques principales pour faire du patchwork. Elle consiste à assembler des morceaux de tissus de formes, de couleurs différentes dans le but de réaliser un motif. Ces derniers constituent alors un ou des blocs et s’intègrent parfaitement dans un quilt, cousus les uns à côté des autres, ou grâce à des bandes intercalaires.

qu est ce que le piécé

Comment réaliser la technique du piécé

La technique du piécé peut se faire aussi bien à la main qu’à la machine à coudre. Ce sont deux techniques différentes, que les quilteuses opposent souvent.

      • Le piécé à la main

Je trouve que ces techniques sont complémentaires, et qu’elles permettent de varier les plaisirs, en fonction aussi de sa disponibilité. Le patchwork à la main est nomade, cela m’est déjà arrivé d’envoyer mon ouvrage en cours à la piscine lorsque j’accompagnais mes enfants avec leur classe. Cela est plus dur avec sa machine à coudre, n’est-ce-pas ?

Pour le piécé à la main, tu vas poser deux pièces de tissus l’une sur l’autre, endroit contre endroit, puis coudre, d’un point de jonction à l’autre, en débutant par un point arrière, puis en cousant en point avant.

 

le point avant pour coudre en patchwork
Le point avant est la base pour coudre à la main en patchwork

 

Le point arrière en patchwork
Le point arrière permet de bloquer le fil et la couture

Généralement, tous les 4-5 points, tu vas faire un point arrière, pour consolider la couture, et éviter que la couture ne se défasse sur toute la ligne de couture (dans nos pires cauchemars!). Termine la ligne de couture par un point arrière, dans lequel tu viens faire un petit nœud.

      • Le piécé à la machine

Pour le piécé à la machine, la ligne de couture est déterminée par la découpe des tissus et par le pied presseur de la machine à coudre.

Lorsque tu découpes tes tissus, prends garde d’inclure la marge de couture au motif géométrique de base. Il s’agit de rajouter 1/4 d’inch, la mesure anglaise, ou 0,7cm. Je reviendrai sur les spécificités des mesures en inch ou en centimètres dans un prochain article.

Le piécé à la machine
Piécer un patchwork à la machine, une technique rapide – Photo Unsplash – José Pedro Ortiz

Sur les machines à coudre moderne, il existe un pied spécial patchwork. Il peut également s’agir du pied « classique ». L’essentiel est que la distance entre l’aiguille à coudre et le bord du pied mesure 1/4 d’inch (0,7cm). Cela va permettre de coudre systématiquement à la bonne marge de couture.

Les différentes sortes de piécé

Le monde des blocs de patchwork est impressionnant. Il y a quelques années, j’ai acheté un livre appelé « The Quilter’s Album of Patchwork Patterns” ». Il a été rédigé par une grande dame du patchwork américain, Jinny Beyer. Dans ce livre, elle recense plus de 4000 blocs ! Certains bien sûr sont une variation d’un bloc, mais peux-tu imaginer les possibilités infinies de création ?

Quilter's Album Jinny Beyer
The Quilter’s Album est la Bible qui renferme un très grand nombre de blocs en patchwork

Pour une première approche de la notion de bloc, je te renvoie vers cet article : Qu’est-ce-qu’un bloc ? Tout est possible en patchwork, coudre en ligne droite, coudre des courbes, coudre des petites pièces, sélectionner un motif de tissu pour en faire une ligne de mire,…

      • Coudre en ligne droite

La couture en ligne droite va permettre d’assembler des carrés, des triangles, des losanges, des trapèzes, des hexagones, des rectangles…

Les quilteuses l’ont bien compris, c’est la combinaison de ces différentes formes géométriques, la répétition d’un seul motif, ou encore le jeu sur la taille du bloc qui va faire que l’ouvrage sera unique.

Charm Quilt Patchwork
Le charm quilt utilise au minimum une centaine de tissus différents – Photo QuilteuseForever
      • Coudre des courbes

Je trouve qu’on ne voit pas tellement de réalisations avec des motifs courbes. C’est une technique qui fait peur. Pourquoi ? Parce qu’en assemblant deux formes courbes ensemble, l’une est concave et l’autre est convexe et superposées l’une sur l’autre, cela peut dérouter ! Moi, j’adore !!

Le secret d’une couture courbe réussie, c’est l’épinglage. Bien sûr il y a des petits trucs pour faire en sorte que cela « tombe » bien, mais l’épinglage est primordial. Plus on épingle, plus les lignes de couture s’ajustent parfaitement.

Les quilteuses modernes se réapproprient de plus en plus les motifs courbes, et c’est une bonne chose d’amener de la diversité !

Orangeraie
Sur le Blog de Luna Love Quilts, des quilts modernes très graphiques – Photo Luna Love Quilts

Avec la technique du piécé en patchwork, tu as plusieurs branches. En voici une petite sélection :

      • L’English Paper Piecing (EPP pour les intimes)

La technique de l’EPP (English Paper Piecing) consiste à réaliser des formes géométriques (hexagones, losanges…) en les modelant sur du papier, plus ou moins cartonné. C’est une technique originaire du Royaune Uni, comme son nom l’indique, et elle permet d’ajuster très précisément les formes entre elles.

Le Quilt La Passacaglia en est une illustration moderne, et à cette technique, on peut également rajouter le « fussy cutting » ou coupe sélective. Cela consiste à sélectionner sur le tissu un élément intéressant, une fleur, un animal…et de répéter exactement les mêmes motifs sur le tissu. L’effet est vraiment spectaculaire.

Passacaglia Au Fil d'Emma
Au Fil d’Emma a démarré le quilt devenu mythique La Passacaglia –  Photo Au Fil d’Emma
      • La couture sur support

La couture sur support permet d’assembler de petites pièces en les alignant sur le dessin reporté sur un papier au dos. Lorsque j’ai démarré le patchwork, j’ai appris à réaliser un bloc LogCabin, et c’est cette technique qui est utilisée.

La technique est déroutante parfois au démarrage. On épingle les morceaux de tissus sur l’endroit du dessin, puis on coud depuis l’envers du dessin, un peu à l’aveugle. Heureusement que le dessin est reporté, cela nous guide. C’est une technique très intéressante, car cela permet de sortir des sentiers battus.

Encore une fois, les quilteuses modernes ont repris toutes ces techniques classiques, pour réaliser de quilts qui sont devenus cultes ! C’est le cas de Violet Craft, par exemple, qui réalise d’époustouflants portraits d’animaux, le tout dans des tons colorés très joyeux. Une vraie réussite.

Patchwork couture sur support
Violet Craft, artiste américaine, travaille beaucoup en couture sur support. (Photo Violet Craft)
      • Le Crazy en Patchwork : L’art des tissus récup

Le crazy est très prisé des quilteuses du monde entier. Avec le crazy, on aborde un aspect secondaire du patchwork, discret, mais ô combien important à mon sens : la broderie. Pour certains ouvrages, c’est incontournable !

Le crazy est une technique très ancienne que les femmes réalisaient avec les chutes de tissus de toutes sortes, coton, velours, soie… Les blocs sont assez aléatoires, et à l’heure actuelle, on pourrait parler de bloc « lacher-prise ». En effet, la seule règle dans le crazy, c’est qu’il n’y en a pas ! Peu importe la forme que prennent les blocs, l’essentiel est de parvenir à utiliser les moindres petits restes de tissus.

Puis lorsque les blocs sont assemblés, la quilteuse va pouvoir embellir son quilt, en brodant à cheval sur deux blocs, ou dans le bloc.

Il y a quelques années, au salon Pour L’Amour Du Fil, j’ai eu le plaisir de découvrir le travail de Brian Haggard. Cet homme réalise des patchworks de toute beauté, essentiellement en faisant du crazy, en embellissant ses quilts de broderie mais aussi de dentelles, et enfin de vieilles photos transférées sur tissu ! Quand je vous dis que tout est possible en patchwork !

Quilt Crazy de Brian Haggard
Brian Haggard réalise des pièces empreintes de douceur et de nostalgie (photo Blog Matin Lumineux)

J’aime son approche moderne de cette technique surannée. Elle permet de faire le lien entre le passé et le présent. Les quilts d’aujourd’hui seront les trésors de demain pour nos enfants ! Alors laissons libre cours à notre imagination et notre créativité !

      • D’autres techniques de piécé:

Je pourrai te parler des quilts origami, du Bargello, ou des patchwork Seminoles, des quilts Amish aussi. Je t’invite à jeter un œil sur mon pinterest dans le tableau Piécé, tu auras un aperçu des différentes techniques abordées dans cet article.

Bienvenue dans le monde de la géométrie

Lorsque je crée mes modèles à partir des blocs de la “bible” de Jinny Beyer, je reprends compas, règles, calculatrice, et je plonge avec délectation dans le monde merveilleux de la géométrie ! Qui aurait pu croire qu’un jour je dise cela ! Moi qui avait une sainte horreur des mathématiques !

J’espère que cet article t’as plu. N’hésite pas à le commenter ci-dessous, j’y répondrai avec plaisir.

A bientôt,


Nadège

Tu as aimé cet article ? N'hésite pas à partager !! Merci !
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  •  
    24
    Partages
  • 20
  •  
  • 4
  •  

6 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton cadeau : 

Mini Formation GRATUITE 

Mes premiers pas au patchwork