Pour ou contre le prélavage des tissus de patchwork
Blog,  Technique

Prélaver ses Tissus de Patchwork : Pour ou Contre ?

S’il est une question qui tarabusque le monde du patchwork depuis la nuit des temps, c’est bien celle-ci : Faut-il prélaver ses tissus de patchwork ? C’est le « To be or Not to be » des quilteuses, LA question que tout le monde se pose, ou s’est posée au moins une fois dans sa vie de passionnée de patchwork.

Découvre ici les deux camps, les « pour » et les « contre » ainsi que leurs arguments, et quelles sont les erreurs à éviter absolument. Je te donne également en fin d’article quelques conseils pour l’entretien de tes quilts.

Pourquoi prélaver les tissus de patchwork peut t’éviter des crises de nerfs sans nom ?

Après avoir choisi les tissus avec amour, travaillé dur sur ton ouvrage pendant des semaines, (des mois, des années ??), préparé l’étiquette et le petit message qui date et accompagne le quilt toute sa vie, vient enfin l’ultime étape de création du patchwork : le lavage.

Quelle peut-être la pire horreur pour une quilteuse que de découvrir, avec stupéfaction et désespoir, que certains tissus ont « dégorgé » sur les tissus plus clairs, laissant des traces indélébiles sur l’ouvrage tant convoité !!

On a toutes vécu, ou entendu au moins une fois ce genre d’anecdotes. Le lavage du quilt est une étape qui freine nombre d’entre nous, car le doute persiste, jusqu’à la dernière minute. Voici pourquoi certaines quilteuses militent pour le prélavage des tissus :

Faut il prélaver ses tissus de patchwork

Prévenir la décoloration des tissus foncés sur les tissus clairs

Tu l’auras compris, en prélavant les tissus de patchwork, cela évitera les tissus foncés, ou lumineux, comme des rose, fushia, pourpre, bleu marine,…de déteindre sur les tissus plus clairs.

Comme faire ? En les triant par couleurs, en séparant les clairs des foncés, avant de les passer à la machine, sur un cycle froid, avec un détergent doux.

Se débarrasser des produits chimiques contenus dans les tissus

Certaines personnes ont une sensibilité de peau, qui leur donne une intolérance aux produits chimiques. Le fait de manipuler les tissus devient un véritable calvaire, provoquant rougeurs et démangeaisons. C’est une raison pour laquelle certaines personnes préfèrent prélaver leurs tissus.

Prélaver ses tissus de patchwork : éviter les rétrécissements et les dégorgements de couleur

Eviter les rétrécissements des tissus

C’est l’une des raisons principales évoquées par les pro-prélavage : En travaillant les tissus tels quels, ils rétrécissent lorsque l’on passe le quilt au lavage final, et cela provoque des distorsions dans l’ouvrage, qui ne sont pas du goût de toutes les quilteuses.

Astuces supplémentaires pour le prélavage des tissus de patchwork

Le prélavage supprime les apprêts des tissus de patchwork, cette « couche » qui rend les pièces si brillantes et leur donne un petit côté « rigide ». En les lavant au préalable de la réalisation de l’ouvrage, cela facilitera leur utilisation dans deux cas bien précis : pour la technique de l’appliqué, les tissus sont plus malléables et pour le tissu de fond, celui qui vient à l’arrière du quilt.

Pourquoi le prélavage des tissus de patchwork n’est pas nécessaire ?

Lorsque l’on reçoit par la poste son paquet de coupons soigneusement sélectionnés, que l’on revient d’un salon et qu’on déballe nos achats sur la table basse devant les copines, on n’a qu’une envie, c’est de sortir ciseaux, cutter, gabarits et machine, et de s’y mettre tout de suite ! Va t-il vraiment falloir patienter et devoir tout prélaver ?

Prélaver : c’est une pure perte de temps !

Pour nombre de quilteuses, prélaver les tissus est une pure perte de temps et n’apporte rien de plus au rendu final de l’ouvrage.

Apprêts des tissus : Meilleure tenue pour un meilleur rendu !

Ce qui pouvait représenter un inconvénient pour certaines est finalement un avantage pour d’autre. En effet, les apprêts utilisés dans l’industrie textile rendent les tissus plus homogènes : ils ont tous la même tenue, ce qui permet de les couper et les coudre plus facilement.

Pour ou Contre le prélavage des tissus de patchwork ? Patchwork Facile

Rétrécissement des tissus, vraiment ?

Si tu fais le choix d’acheter des tissus de collection des grandes (ou moins grandes) firmes de tissus de patchwork, ces dernières mettent en place des processus de fabrication extrêmement élaborés pour satisfaire au mieux leurs clients : Que ce soit les couleurs grand-teint pour éviter les dégorgements de couleur ou les problèmes de rétrécissement, rien de va leur échapper.

Les tissus susceptibles de rétrécir sont les cotons et les lins. Et selon les marques, le risque de rétrécissement est de l’ordre de 3 à 5 %, autant dire que ce n’est vraiment pas beaucoup.

Kits et « Pre-cut » : Pas touche !

Il est certaines catégories de tissus qui ne seront pas prélavés : ce sont les tissus utilisés dans les kits ou semi-kits et tous les « pre-cut », ces lots de coupons comme les charm-pack, les fat quarter, et autres jelly-roll. (Si tu ne vois pas de quoi je parle, n’hésite pas à faire un petit tour du côté du lexique)

Comment faire si je doute ? Teste sur un échantillon !

Tu hésites encore entre ces deux choix pour les tissus que tu souhaites utiliser ? (Bien sûr en dehors des precut, ces coupons de tissus prédécoupés dans les collections des grands fabricants) Dans ce cas, pourquoi ne pas faire un test de prélavage sur un échantillon ? Trempe un petit morceau de tissu dans une eau chaude savonneuse. Si l’eau reste claire après 30 minutes, c’est que tu peux y aller. Si l’eau a pris la couleur du tissu, il vaudra mieux prélaver le tissu avec un fixateur de couleur.

Les Précut ne supportent pas les prélavages

4 conseils pour bien entretenir ses quilts

Comment faire pour laver son quilt correctement ? Tout d’abord, il est recommandé de ne pas abuser des lavages. Comme tous textiles, laver souvent altère les couleurs avec le temps, fragilise les coutures…Donc laver avec parcimonie.

#1 Pourquoi il est important de faire quelques vérifications avant de laver son quilt

Avant de passer l’ouvrage au lavage, pense à vérifier son état général : en refaisant une couture un peu lâche par exemple, ou reprenant un fil qui se défait à un endroit. Cela le conservera un peu plus longtemps.

#2 Quels conseils pour laver son quilt sans se faire de frayeurs ?

  • Pour un lavage à la machine, préfère un cycle court et doux, à l’eau froide et avec un détergent doux. Tu peux intégrer une ou plusieurs lingettes anti-décoloration dans le tambour. Elles viendront attraper le surplus de couleurs, plutôt que de dégorger sur les couleurs claires. Tu en trouveras dans les supermarchés, au rayon des lessives.

  • Préfère un lavage à la main pour les quilts anciens, les quilts matelassés à la main, les lainages, les appliqués main. Pour cela, une traditionnelle bassine te sera utile. J’en ai récupéré une très grande avec ma belle-mère il y a quelques années, elle m’est très utile. Pense à la rincer au préalable avec le détergent qui servira à laver le quilt. Utilise de l’eau froide et un détergent doux. Manipule-le délicatement plusieurs minutes dans l’eau savonneuse. Puis, retire l’eau savonneuse. Remplis de nouveau la bassine avec de l’eau claire pour rincer ton ouvrage. Répète l’opération jusqu’à ce que l’eau reste claire.

#3 Comment faire sécher son patchwork ?

  • Pour un séchage au sèche-linge, utilise ABSOLUMENT un programme avec une CHALEUR BASSE. Ne sèche pas ton ouvrage complètement au sèche-linge. Il doit être encore humide et il finira de sécher naturellement à l’air libre.

  • Pour un séchage à l’air libre, le problème est la lourdeur de l’ouvrage. Comment le faire sécher dans de bonnes conditions ? Le mieux est de pouvoir le faire sécher à plat. Pour cela, tu peux le poser entre deux épaisseurs de serviettes éponges propres, et le rouler pour les faire absorber le surplus d’eau. Puis en le posant à plat sur plusieurs épaisseurs de serviettes éponges propres, sur un lit par exemple.

Aux beaux jours, tu peux l’étaler sur l’herbe de ton jardin, il prendra une bonne odeur de frais. Moi, j’adore !!!

Comment stocker ses patchwork ?
Photo www.allpeoplequilt.com Studio Lisa Bongean

#4 Comment bien stocker ses ouvrages de patchwork ?

Le meilleur endroit pour stocker ses ouvrages, c’est de les faire vivre ! Sur les lits, les canapés et fauteuils, sur les murs, sur des échelles en bois, c’est très à la mode, on en voit dans tous les magazines, ou encore empilés dans de belles armoires.

L’idéal serait de ranger chaque quilt dans une housse en tissu clair, de type taie d’oreiller. C’est sûr, c’est beaucoup moins sexy que d’empiler ses ouvrages les uns sur les autres dans les armoires. Mais cela a l’avantage de bien les protéger.

Pense à les sortir régulièrement, leur faire prendre l’air de temps en temps. Cela permet aussi de changer de déco ! Et pour les ranger, essaie de ne pas les plier toujours dans le même sens, car sur le long terme, cela laisse des plis permanents dans les tissus.

Prélaver ses tissus de patchwork : Une histoire de choix personnel

Tu l’auras compris, prélaver ses tissus de patchwork est une histoire personnelle. Peur de dégorgement de tissus, problèmes allergiques, fonction utilitaire ou décorative du quilt, on a toutes une bonne raison de procéder comme nous le faisons.

A ton tour maintenant !

Tu as sûrement des anecdotes, des conseils à partager ! As-tu déjà eu des déconvenues en lavant un quilt ? Comment t’en es-tu sorti ? Fais-tu partie de l’équipe « Pour » ou « Contre » le prélavage ? Dis-moi tout en commentaires ci-dessous !

Tu as aimé cet article ? N'hésite pas à partager !! Merci !
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
    4
    Partages
  • 2
  •  
  • 2
  •  

4 commentaires

  • Veronique

    Bonjour
    Quelque soit le projet je lave, repasse et trie mes tissus par couleur
    -question d’hygiène
    -crainte de rétrécissement
    -crainte de dégorgement

    Merci pour cet échange

  • Bénédicte

    Bonjour,
    J’ai testé toutes les méthodes conseillées, anciennes , nouvelles..
    Pour ma part , je ne prélave plus mes tissus car je les trouve plus faciles à travailler . Par contre, sur les conseils avisés d’une patcheuse confirmée, je lave en machine avec plusieurs lingettes sur un programme linge très délicat à 30°avec un essorage minimum. Pour le séchage, je passe au sèche linge sur un programme chaleur douce avec une option anti froissement.
    Je pense que toutes les méthodes sont bien , c’est le résultat qui compte .
    Passez une belle journée ,
    Bénédicte

    • Nadège Fily

      Bonjour Bénédicte, Merci pour ton témoignage. Comme toi, je mets deux lingettes anti-décoloration dans mon tambour de machine à laver avec mes quilts. Pour le séchage, je le fais à l’air libre dans le jardin, car j’aime l’odeur de linge frais séché dehors, et car je n’ai pas de sèche-linge ! A bientôt !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton cadeau : 

Mini Formation GRATUITE 

Mes premiers pas au patchwork