Blog,  Découverte

La Nature et le Patchwork l Deux alliés aux Super-Pouvoirs !

Aujourd’hui,  je participe à un carnaval d’articles organisé par Paule, du blog Plusdevertlessbeton. Son blog est un lieu de ressources et d’échanges sur le thème de la Nature, des jardins, notre place et notre rôle dans cet environnement. Je vous invite à aller découvrir son blog (après la lecture de mon article, hein ? ;-). J’ai beaucoup aimé son article The Sound of silence, parce que j’ai tout de suite entendu la musique qui allait bien avec, mais surtout parce qu’elle nous raconte de façon unique les mots, les concepts autour du bruit, du son, du silence, ainsi que leur impact et leur importance sur nos organismes.

La Nature a une place importante dans ma vie : j’habite à la campagne depuis presque vingt dans un corps de ferme, et j’ai la chance, mais aussi la responsabilité avec ma famille de posséder des champs, des bois et des prairies, sur lesquels nous faisons pâturer nos vaches pie noir et un cheval de trait. J’ai donc trouvé intéressant de contribuer à la thématique proposée : Pourquoi la Nature nous fait du bien, en y incluant ma passion pour le patchwork. Je vous souhaite bonne lecture !

La Nature dans le Patchwork : Des Amies de toujours

Quand on y réfléchit bien, le Patchwork et la Nature sont intimement liés. Le patchwork est l’amour de la Nature. Que ce soit dans le patchwork classique, le patchwork moderne, les quilts racontent très souvent une histoire en lien avec l’environnement. Pourquoi la Nature est-elle si omniprésente dans ce loisir ? Quels sont les motifs les plus représentatifs ? Pourquoi la Nature, à travers le patchwork, nous fait-elle tant de bien ? Découvre ici les différents aspects d’un Do It Yourself bien particulier.

Nature et Patchwork

Les motifs de la Nature dans le patchwork : une véritable histoire d’amour

Avant de te parler de Patchwork et de Nature, je vais revenir rapidement sur ce qu’est le patchwork. C’est un art textile pratiqué depuis plusieurs siècles, par des femmes essentiellement. Il consiste à assembler des morceaux de tissus, de taille, de couleurs, de motifs différents, pour réaliser un dessin, un motif plus grand. C’est un peu comme dessiner, ou peindre avec des tissus. Si tu veux en savoir plus, je t’invite à lire cet article sur ce qu’est le patchwork.

Fleurs, feuilles, fruits et légumes en patchwork

La Nature est omniprésente, et c’est peu de le dire ! La couture faisait partie de l’éducation des filles qui devaient apprendre à tenir leur ménage à l’âge adulte. Le patchwork a donc fait tout naturellement partie de leur quotidien. Entre les repas, le potager, la maison,…leur inspiration était toute trouvée pour travailler ensuite les tissus.

C’est ainsi que tu trouveras énormément de patchworks avec des bouquets, des feuilles, des fleurs, des corbeilles de fruits, des dessins de potager…Une façon simple et unique de magnifier son quotidien, et de remercier le Ciel pour les bienfaits de leurs vies simples.

Baltimore Album Quilt
Baltimore Album Quilt – 1847 – National Museum of American History
Quilt. 89-10436, quilt, #1983.0866.01, Baltimore, 1847, from 35mm ektachrome –

Les maisons et l’environnement

Outre les motifs floraux, les maisons tiennent une place importante dans le patchwork. Les femmes avaient sans doute un besoin fort d’identité. Lorsque les pionnières américaines s’enfonçaient dans des territoires inconnus et qu’elles et leur famille s’implantaient dans un endroit sauvage, le seul repère était leur maison. C’est ce motif, l’un des plus connus en patchwork, le Logcabin (la cabane de rondins), qui a la faveur des quilteuses du monde entier. Et d’un simple bloc (motif composé de bandelettes de tissus), il est extraordinaire de voir toutes les combinaisons qui peuvent être réalisées !

Quilt LogCabin
“Off Center Log Cabin Barn Raising” • Circa 1875, Quiltingdaily

Les motifs d’animaux

Les animaux ont également une place importante. Les quilteuses vivent avec leur temps et suivent le rythme des saisons. Leur Amour de la Nature est tel qu’elles invitent souvent les animaux à venir peupler leurs ouvrages. Ce sera pour l’une une patte d’ours stylisée, pour d’autres des hirondelles ou des écureuils.

Faire une place aux animaux et à leur environnement, c’est aussi une manière d’afficher le respect que l’on porte à ce qui nous entoure. Célébrer le rythme des saisons, entrer en communion avec d’autres femmes aux mêmes affinités. En effet, ces femmes pouvaient se regrouper pour réaliser leurs ouvrages ensemble.

quilt nature minnick et simpson
Morning Walk, un quilt bucolique de Minnick et Simpson

En suivant les saisons, ce sont aussi les différents âges de la vie que les quilteuses intègrent dans leurs patchworks. Il était commun de réaliser des ouvrages pour marquer des étapes importantes de la vie d’une famille : un mariage, une amitié, un départ pour le Nouveau Monde, une naissance…A notre époque, les codes ont changé, et on échange plus virtuellement, mais le fond est resté le même. Les femmes aiment la Nature, parce qu’elle leur fait du bien, elle les apaise.

 

Nature et Patchwork dans le monde moderne : Une (re)connexion pour être Soi

Les motifs de la Nature sont toujours omniprésents dans les ouvrages modernes, même si on peut trouver des réalisations plus abstraites. Que l’on soit en ville ou à la campagne, en appartement ou en maison, la connexion s’établit toujours avec la Nature.

Le patchwork : un moyen d’expression universel

La Nature est omniprésente. A l’heure actuelle où l’environnement est au coeur de nos interrogations, et en lien avec notre avenir, rien de plus normal que les quilts traduisent encore plus tous ces questionnements.

Certaines artistes ont trouvé l’art textile comme moyen d’expression de leur Amour de la Nature. C’est le cas d’Ann Johnston, artiste américaine, géologue de formation. Dans ses œuvres, elle a assemblé des tissus pour représenter les montagnes, les roches, tout son environnement sauvage et préservé. Cet amour est aussi un cri pour nous faire prendre conscience de la fragilité de notre si belle Terre, et nous inciter à nous engager pour la préserver .

Ann Johnston
Paysage américain de l’artiste Ann Johnston

 

A la manière d’un Yann Arthus Bertrand, qui photographie la Terre, et pointe les dysfonctionnements et les dérives humaines, Linda Gass, artiste américaine, cartographie grâce au patchwork les côtes américaines et les sols de sa région. Ces ouvrages sont magnifiques de couleurs et de formes. Mais c’est pour mieux dénoncer les scandales environnementaux actuels.

 

Quilt cartographie
Linda Gass cartographie, avec ses quilts, les paysages américains et milite pour l’environnement. Comment ne pas être époustouflé par la beauté et la puissance de son art ?

Le patchwork : un moyen d’introspection puissant

Toutes les formes d’expression artistiques sont bien connues pour être un excellent moyen d’analyse de soi et de développement personnel. Il n’est donc pas étonnant que de nombreuses personnes débutent une activité créative. De façon consciente, ou inconsciente, elles engagent avec elles-mêmes un processus de création qui les mènent vers une réflexion personnelle : comment organiser l’espace dans l’ouvrage, quelles couleurs choisir, comment disposer chaque forme, quelles idées peuvent venir à partir d’un thème et que veut-on dire…

Cela permet de se (re)-connecter à ses émotions intérieures, donner du sens à ses créations et pourquoi pas s’en inspirer pour apporter des changements profonds dans sa vie. Je l’ai personnellement vécu, et voici comment je m’en suis sortie.

Pendant plus de dix ans, j’ai vécu la douloureuse expérience du harcèlement moral, à cause d’une voisine. Les premiers temps, je me suis sentie plonger dans la dépression et le désespoir. Toute mon attention était focalisée sur ce qu’elle pouvait me dire comme atrocités de l’autre côté du jardin. Mes pensées n’étaient qu’une collection d’horreurs à mon sujet, entendues à longueur de journées.

Puis un jour, j’ai eu un déclic. J’en ai eu assez que ma vie soit grise, remplie de pleurs et de démotivation. J’ai décidé de lutter. Je m’installais dans un coin de mon jardin, où j’étais protégée, et je cousais mes tissus de patchwork et brodais. Je voulais créer du beau en remplacement de chaque méchanceté infligée. Je décidai d’effacer la grisaille qui m’envahissait depuis trop longtemps.

C’est ainsi que j’ai pu reprendre confiance en moi et en l’avenir. Cette personne était malade, et pour notre plus grand bonheur, est partie se faire soigner. Ça n’a pas été facile tous les jours, mais je suis fière d’avoir surmonté cette épreuve, grâce à mon jardin, et au patchwork.

 

quilt japonais
Un quilt réalisé à partir de petites pièces de 3 à 5 centimètres. En se concentrant sur les motifs, on peut y voir un effet d’optique.

 

La Nature a un pouvoir puissant sur nous : Elle nous permet d’exprimer nos émotions, positives ou négatives. Le monde va si vite, nous sommes souvent submergé(e)s par des informations en continu. Prendre le temps de se poser, chez soi, dans son jardin ou dans un jardin public, de couper le son de ce brouhaha ambiant, cela permet d’entrer en communion avec la nature. Et se connecter à ses valeurs profondes. Les quilteuses l’ont bien compris. Elles entretiennent une relation privilégiée avec elle, en pratiquant là où elles se sentent bien, et en invitant toutes sortes de bouquets et de petits éléments du vivant.

C’est une philosophie de vie qui permet d’en apprendre beaucoup sur soi et sur les autres et je vous invite à la découvrir ! A bientôt sur Patchwork Facile !

Nadège

Tu as aimé cet article ? N'hésite pas à partager !! Merci !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 commentaires

  • Laurz

    Bonjour Nadège, merci pour ce très bel article ! Je me suis évadée à plusieurs reprises au cours de la lecture, ce mix nature-patchwork laisse rêveur. Et le choix des photos est très juste 👍. Quant à la touche personnelle que tu mets dans ton écriture… Elle touche en plein ma sensibilité… Belle résilience qu’à été la tienne au revers du patchworks après tant de souffrance 🤗 🤗. J’ai deja hâte de lire le prochain article ! Bon we

    • Nadège Fily

      Bonjour Laure,
      Merci pour ton commentaire ! C’est important je trouve de partager ses expériences. De savoir que d’autres ont réussi à s’en sortir, cela peut apporter beaucoup de motivation quand on est dans le creux de la vague. Bon Week End, à la semaine prochaine !

  • laure

    Bonjour Nadège, oui tu as raison, je pense que le partage peut apporter bcp à certains, car il n’est pas tjrs évident (au sens littéral) de trouver les clés en soi. Je ne parle pas de moi à travers ces 2 commentaires (ce qui
    ne m’empêche pas d’être sensible à ce sujet), mais je pense que d’autres y seront réceptifs, et le patchwork peut effectivement être un beau support dans cette quête. Hâte de te lire pour la suite, belle journée et à bientôt

  • la tulipe

    Bonjour Nadège. Je découvre ton blog grâce à Cocopatch. Bravo et c’est super qu’une “jeune” fasse découvrir le patch. je fais partie des “cheveux gris 😉 mais j’ai découvert cet univers à 32 ans et ça a été un vrai coup de foudre. Que ferais-je sans mes tissus!!!
    Je ne manquerai pas de recommander ton blog à de jeunes femmes qui auraient envie de se lancer.
    Belle journée et bel été.

    • Nadège Fily

      Bonjour La Tulipe,
      Merci beaucoup pour ton message. Tout comme toi, cela a été un vrai coup de foudre le patch. Je crois qu’une fois qu’on a le virus, c’est pour toute la vie ! Je ne me lasse pas non plus d’admirer mes tissus et de rêver à de nouveaux ouvrages ! N’hésite pas à inviter des copines, plus on est de fous , plus on rit !!! 😉

  • Laure

    Bonjour tulipe je me permets de rebondir sur ton message 😊 oui le patchwork ne séduit pas que les cheveux gris, c’est mon cas et ça fait des années que je veux me lancer. Sauf que les réunions des clubs de patchwork aux alentours (je parle 50km à la ronde) n’ont lieu qu’en après-midi… Quand les cheveux non gris travaillent… Donc avec Nadège, je recommence à avoir de l’espoir 😁

    • Nadège Fily

      Je comprends tout à fait Laure. Je trouve cela frustrant de ne pas pouvoir participer quand tout est en semaine…Internet ne remplacera jamais de l’apprentissage en “réel”, mais avec toutes les techniques actuelles, on devrait pouvoir s’en rapprocher !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton cadeau : 

Mini Formation GRATUITE 

Mes premiers pas au patchwork