fais ce que tu aimes et fais le souvent
Blog,  Technique

Mes 3 Astuces Anti-Procrastination pour le Patchwork

L’article d’aujourd’hui fait partie d’une compilation d’articles dont le thème est « mes 3 astuces anti-procrastination » organisé par Tatiana du blog www.pandaproductif.fr. Tatiana décortique pour toi toutes les techniques d’organisation et te donne de nombreux conseils pour t’aider à vivre mieux, en faire moins pour en faire plus ! J’ai beaucoup aimé son article https://pandaproductif.fr/comment-gagner-du-temps-en-faisant-ses-lessives-defi-3/, où elle te donne toutes ses astuces pour faire de cette corvée un moment plus vivable ! N’hésite pas à aller y faire un tour, c’est une vraie mine d’or !

Procrastination. C’est le nouveau mal de ce siècle. Rien que de le prononcer, on sait que ce n’est pas quelque chose de bien. Mais qu’est-ce que la procrastination ? Et qu’est ce que ça vient faire dans un blog de patchwork ?

Aujourd’hui, je vais te donner 3 astuces anti-procrastination que tu pourras mettre en place dans ta pratique du patchwork. Le petit plus : elles sont transposables dans la vie de tous les jours, pratique non ?

Procrastination | Un art de vivre à part entière

Qu'est-ce que la procrastination ?

La procrastination, c’est « l’art » de remettre à plus tard des tâches et actions que tu devrais, que tu aurais dû faire depuis longtemps ou que tu aimerais faire. Cela peut-être déplaisant à faire, et on repousse toujours à plus tard, on trouve mieux à faire à la place. Mais il peut s’agir également d’actions plaisantes, qu’on ne réussit pas à faire, pour toutes sortes de raison.

Ce n’est en aucun cas de la fainéantise, mais un système de blocage qui se met en place tout seul. C’est comme si on se mettait en pilotage automatique, pour s’éviter de mauvaises expériences.

Très bien. Peut-être me diras-tu. Mais en quoi cela te concernerait ? La procrastination, ça existe dans le patchwork ?

WIP & UFO : 2 syndromes de procrastination

Je ne vais rien apprendre aux quilteuses expérimentées qui lisent ces pages. Mais on a toutes souffert à un moment de notre voyage créatif du syndrome du WIP et de l’UFO. Pas vrai ?

Comment ça, tu n’en sais fichtre rien !! J’aurai certainement besoin d’un article à lui tout seul pour traiter ce sujet ! Mais pour faire court, ce sont deux sigles pour deux termes anglais : WIP pour Work In Progress (ouvrage en cours) et UFO pour UnFinished Object (projet inachevé).

Nous, les quilteuses, sommes capables de démarrer de (nombreux) ouvrages, dans des intervalles très rapprochés, sans avoir (évidemment) terminé les premiers projets. On se retrouve à mener de front plusieurs projets, et on finit par ne plus savoir où donner de la tête ! Ça te parle, non ? Les UFO, c’est pire…Ils hantent les fonds de placards, attendant le jour où nous les ressortirons à la lumière pour les finir. Sauf que le temps a passé, le modèle, les couleurs ne plaisent plus, et il ne reste plus aucune motivation pour eux.

Dans les deux cas, ils révèlent un problème caché. C’est qu’il existe un blocage quelque part, qui barre le chemin ! Je disais plus haut que c’est un art ! Car il y a autant de techniques pour procrastiner que de personnes à le pratiquer ! Nous voilà bien ! Et que fait-on alors, pour éviter tout cela ?

3 astuces anti procrastination

#1 Mettre en place une routine créative

Ma première astuce anti-procrastination, c’est de mettre en place une routine créative. Routine, ce n’est pas forcément mon mot préféré, moi qui adore la nouveauté, la découverte, la flexibilité. Donc appelle le Rendez-vous créatif si tu préfères. Mais créé-le.

Pourquoi ?

Parce que vaut mieux fait que parfait.

Décider de garder un moment quotidien pour soi pour créer

Créer, c’est vital pour moi. Pourtant, avec la vie bien remplie que j’ai, il m’est arrivé pendant de longues semaines, de longs mois, de ne faire que rêver à des modèles de broderie, de patchwork, de dessin, de livre, de teinture naturelle, de tricot….en faisant la lessive, le ménage, en préparant les repas, en préparant les bocaux pour l’hiver, au travail…sans prendre le temps de faire quelque chose que j’aime.

Et plus j’y pensais sans le faire, plus cela me prenait de l’énergie.

Et comme le dit Julia Cameron, auteur américaine, un créatif empêché devient aigri. Ça ronge de l’intérieur, et on devient désagréable. Mais comment trouver un moment à soi, lorsqu’on travaille à temps plein, qu’on a trois enfants, une maison, un potager, des animaux petits et grands, du terrain à entretenir, une phobie scolaire à gérer, de la multipotentialité à découvrir chez ses enfants et chez soi ?

Un jour, j’en ai eu assez. J’ai décidé de me lever chaque matin à 6h, et de prendre un temps rien que pour MOI. Je me dédie entre trois quarts d’heure et une heure, et je pratique le patchwork.

Et tu ne t’imagines pas l’énergie positive et puissante que cela peut donner. En pratiquant, même une demi-heure tous les matins, je suis gonflée à bloc ! Je suis fière de moi, car ma journée est gagnée : j’ai pu créer quelque chose de mes dix doigts. C’est inestimable ce sentiment ! Je te conseille vivement d’essayer.

Mettre en place une routine creative en patchwork
Photo Unsplash - Elif

S’organiser pour faire vivre ta routine créative

Mais on ne s’improvise pas une routine créative comme ça, en un claquement de doigts ! Il faut que tu détermines un moment dans ta journée où tu pourras faire pendant un temps ce que tu aimes. Il faudra le préparer aussi. Parce que le moment venu, si tu ne sais pas par quoi commencer, tu resteras bloquée sans rien faire. Et ça, c’est très frustrant, et décourageant. Je sais de quoi je parle. C’est presque pire que le mal…

Donc le mieux, c’est de faire le point sur tes projets en cours, de noter où tu en es, ce qu’il te reste à faire, le matériel qu’il te manque, les recherches qu’il te faudra faire (modèle, gabarit, motif de quilting…) et de prévoir sur une période donnée ce que tu souhaites faire. Tu peux également te fixer des délais, pour te motiver encore plus, avec pourquoi pas, une récompense à la fin, si tu as réussi (comme acheter du tissu !!! Hahha!!)

#2 Faire une tâche peu attirante avec une activité qu’on aime

La deuxième astuce, c’est de réaliser une action que l’on n’aime pas, par exemple, poser le biais, ou réaliser l’étiquette, en même temps qu’une autre action que l’on apprécie.

Ecouter des podcasts

J’aime de plus en plus écouter des podcats. Ce sont des émissions audio gratuites que tu trouves sur Internet, réalisées par toutes sortes de personnes passionnées par leur sujet, et sur des thématiques très variées. Cela permet de découvrir des sujets inédits, tout en avançant ce biais qui prend une éternité à réaliser à la main ! (surtout si ton quilt fait 2,50X2X50 m!)

J’ai découvert récemment quelques podcasts intéressants : sur le fait main, sur l’hypersensibilité, ou encore le zéro déchet. Leur durée varie d’une vingtaine de minutes à plus d’une heure. J’en écoute aussi chez les américaines, pendant que je fais la cuisine le dimanche. (Quand je te disais que ces astuces étaient transposables!) Mon anglais n’a jamais été aussi fluide !! J’adore !

Podcast fait main
Découvre le podcast Fait-Main avec Mélanie. Retrouve de nouveaux épisodes chaque dimanche ! Clique sur l'image !

Ecouter des livres audio

J’ai également eu une période livres audio. Parce que j’étais frustrée de ne plus à avoir le temps de lire, je me suis dis que je pouvais associer patchwork et audiolivres. J’ai beaucoup aimé !

C’est à ce moment que j’ai découvert les romans policiers de Camilla Läckberg, des intrigues policières en Suède, qui mêlent les faits de l’enquête actuelle à des enquêtespassées plusieurs dizaines d’années, voire plus d’un siècle auparavant et qui ont un lien dans le présent! Fantastique !

Elle a écrit une dizaine de romans, dont les héros sont un couple, le commissaire, et sa femme écrivain, avec une suite logique d’un roman à l’autre. Je te les recommande vraiment !

#3 Miser sur la règle des 10 minutes

Cette règle, c’est une bulle d’air dans le quotidien. Mon meilleur ami ? Le minuteur. Tu branches le minuteur de la cuisine sur 10 minutes, et tu attrapes un des projets en cours, ou tu t’attèles à ce fameux UFO, ce projet qui ne te motive plus.

Il est fort à parier qu’à la fin des dix minutes, tu auras envie de poursuivre !! Parce qu’on est des addicts ! On a le patchwork ancré en nous ! On ne s’en défait plus !! Pour notre plus grand bonheur bien sûr !!

Se programmer dix minutes express pour créer au patchwork
Photo Unsplash - Icon8 Team

Fais ce que tu aimes et fais le souvent

Voilà, j’ai fait le tour, je t’ai tout dit sur mes 3 astuces anti-procrastination que j’utilise dans ma pratique du patchwork. Ce sont 3 parmi tant d’autres. Mais elles sont efficaces.

S’il fallait résumer cet article, car j’ai été très bavarde aujourd’hui :

1- Fais ce que tu aimes et fais le souvent

2- Vaut mieux fait que parfait

3- Fais de tes faiblesses une force !

 

fais ce que tu aimes et fais le souvent

Télécharge ta dose d'inspiration !

Reste motivée pour pratiquer le patchwork !

Tu trouveras en cadeau :

- une affiche à imprimer pour ton coin atelier

- un fond d'écran pour ordinateur

- un fond d'écran pour téléphone portable

En t'inscrivant via ce mail, tu acceptes de recevoir en plus du bonus gratuit des informations sur l'actualité de Patchwork Facile : articles de blog, tutoriels, vidéos, tout ce que tu souhaites savoir pour améliorer ta pratique du patchwork. Pas de spams, pas d'adresse revendue. Voir mentions légales complètes en bas de page.Tu peux te désabonner à tout instant.

Peut-être as-tu toi aussi des astuces pour arrêter de reporter aux calendes grecques les projets patchwork que tu as toujours rêvés de réaliser ? Dis-moi en commentaire quelles sont tes astuces pour dépasser tes blocages créatifs ?

Tu as aimé cet article ? N'hésite pas à partager !! Merci !
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
    9
    Partages
  • 7
  •  
  • 2
  •  

2 commentaires

  • Tatiana

    J’adore ton idée de routine créative le matin ! Je sais que c’est ce que je devrais faire mais pour l’instant, je n’y arrive pas… Les UFO sont bien présents dans ma vie, je connais le phénomène 😂😂😂 !
    J’aime beaucoup la règle des 10 minutes et je la couple à celle des 2 minutes : “si qqchose demande moins de 2 min pour le faire, fais le tout de suite”. J’ai mis la règle à l’impératif, ça marche mieux pour me donner un petit coup de pied aux fesses 😋 ! Et franchement, ça marche plutôt bien. On est rarement à 2 min près donc finalement on fait pas mal de choses (remettre un objet à sa place plutôt que de le poser sur le premier meuble venu, prendre un rdv plutôt que de se fire : “ah oui , il faudra que j’y pense”…)

    • Nadège Fily

      Oui, j’aime beaucoup la règle des deux minutes aussi, elle me sert surtout pour les papiers…Pour la routine du matin, même si c’est dur parfois, c’est plus facile à mettre en route qu’une routine créative le soir : Psychologiquement, on se dit (inconsciemment ? ou pas) qu’on prend soin de soin en tout dernier, et ça, c’est pas bon pour le moral, ça peut même créer du ressentiment vis à vis du reste de la famille. Physiquement, après une journée de travail dans les pattes, eh bien se motiver pour faire du dessin, de la broderie, du patch ou autre chose, c’est dur dur…
      Généralement, je me laisse le soir le dernier moment de la journée pour moi aussi, mais pour de l’écriture et de l’auto hypnose. C’est trop bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton cadeau : 

Mini Formation GRATUITE 

Mes premiers pas au patchwork