comprendre un modèle de patchwork

Comprendre un Modèle de Patchwork ? (sans faire naufrage) 🚢

Comment comprendre un modèle de patchwork quand on débute et qu’on n’y connaît rien ? Quand on démarre le patchwork , on peut vite se sentir submergée : tout a l’air si compliqué , les modèles sont tous très imposants… Et avant de démarrer un ouvrage , un tas de questions nous assaillent : quel tissu prendre, quelles couleurs choisir, par où commencer son ouvrage ?

Dans cet article, je te guide pour mieux comprendre un modèle de patchwork, et ainsi te propulser pour enfin oser créer les ouvrages qui te feront vibrer.

A- Le bloc de base

Il existe de nombreuses structures de composition dans le patchwork, aussi bien classique que moderne. mais quasiment tous les modèles ont une unité de base : le bloc.

Le bloc au patchwork est donc une unité, un dessin de base que l’on va utiliser dans un ouvrage. On peut trouver un même bloc répétés plusieurs fois, on peut trouver plusieurs blocs différents répétés plusieurs fois ou alors on peut trouver un assemblage de blocs tous différents, qu‘on appelle alors un Sampler. ( échantillon en français)

Dans le modèle Ondine que je te présente aujourd’hui, l’œil voyage beaucoup. Au premier abord, peut-être que tu as des difficultés à trouver la plus petite unité possible. 

C’est en se concentrant sur la partie centrale de l’ouvrage que tu trouveras l’unité de base. Il s’agit d’un assemblage de deux bandes rectangulaires. Ce bloc est composé de deux rectangles de tailles quasiment identiques, mais tu remarqueras que chaque bloc a une couleur foncée et une couleur claire. Nous y reviendrons un peu plus loin dans l’article.

B- La répétition du bloc de base

Comment passe-t-on d’un assemblage de deux rectangles de couleurs différentes à une configuration beaucoup plus graphique comme tu peux le voir sur le modèle Ondine ?

Un des principes de composition dans les ouvrages est la répétition d’un ou plusieurs blocs de patchwork. Tu le vois dans la partie centrale du modèle, ce bloc est répété de nombreuses fois. Ce bloc de patchwork est composé d’un tissu clair et d’un tissu foncé. Nous allons pouvoir jouer sur la disposition de ce bloc pour former des motifs graphiques.

Pour former ce motif de chevron, on va alterner la position de ce bloc : le premier bloc sera positionné avec les rectangles à la verticale, et le bloc suivant sera positionné rectangle à l’horizontale. Et on va poursuivre ainsi en alternant bloc à la verticale et bloc à l’horizontale. C’est vraiment enfantin finalement , tu ne trouves pas ?

comment faire des chevrons au patchwork

2- comprendre un modèle de patchwork avec des notions de design

Pour qu’un modèle fonctionne bien, il faut réussir à donner du mouvement au design, au dessin. Pour cela il existe plusieurs façons de procéder.

A- un médaillon central sur la pointe

le Quilt Ondine est composé de plusieurs parties que nous allons voir ensemble. La première partie concerne le carré central avec les motifs de chevrons.

Nous avons vu précédemment comment se construisait ce motif de chevron. Comment faire maintenant pour avoir un carré avec des chevrons ?

La première étape va donc consister à coudre ensemble des blocs de base. Une fois cette étape réalisée, on va travailler en lignes. on va construire tout d’abord un carré constitué de 4 rangées de 4 blocs. Il faudra bien faire attention au positionnement de chaque bloc pour former véritablement le motif de chevron. Une seule unité de base mal positionnée , et c’est tout le rendu géométrique qui peut être impacté.

On va donc coudre une première ligne avec un bloc à la verticale, un bloc à l’horizontale , un bloc à la verticale et un bloc à l’horizontale. Une fois cette étape réalisée, on répète l’opération trois autres fois. Une fois les 4 rangées de 4 blocs cousues, on va les coudre ensemble pour obtenir un grand carré de chevrons.

Nous avons donc obtenu ainsi un premier grand carré avec des chevrons. Il s’agit maintenant de répéter l’opération trois autres fois , pour pouvoir constituer ainsi le médaillon central.

Ces quatre carrés constitués de chevrons pourraient très bien être placés de manière classique en forme de carré. Les chevrons donneraient alors un effet d’escalier assez intéressant. Pour ce modèle Ondine, j’ai voulu placer les chevrons de manière à ce qu’ils apparaissent à l’horizontale dans mon modèle. Cela lui donne l’effet de petites vagues , d’où le nom du modèle : Ondine ! J’ai donc basculé l’ensemble de mes carrés de sorte que mon carré central devienne en quelque sorte un losange. C’est ce qu’on appelle un bloc placé sur la pointe.

Ce modèle de chevron est déjà bien dynamique, mais tu as remarqué qu’il y a d’autres éléments de design qui apportent beaucoup de mouvement au quilt.

B- Apporter de la dynamique grâce aux rayures

S’il est un élément essentiel lors de la composition graphique, ce sont bien les rayures.

J’avais dans mon stock de tissu deux tissus bien particuliers : ces rayures noires et blanches toutes fines, je les adore ! Elles donnent immédiatement beaucoup de peps aux compositions ! J’ai donc décidé d’entourer le médaillon central avec ses fines rayures.

Dans la composition d’ensemble, ces petites rayures noires et blanches se retrouvent positionnées à l’oblique, sur les diagonales du quilt final. Je trouve que ça électrise un petit peu plus la composition, cela fait ressortir encore plus les chevrons du médaillon central.

Le deuxième tissu que j’avais dans mes tiroirs, c’est cette fabuleuse toile de Jouy en noir et blanc. Généralement la toile de Jouy est dans les couleurs passées, sépia, vieux rose, vieux bleu…. Ce tissu, malgré ses dessins très classiques, a quelque chose de très moderne par l’utilisation du noir et blanc.

J’ai longtemps hésité avant de l’intégrer à mon quilt. Et c’est ce côté moderne de la toile de Jouy qui m’a incité à marier le tout !

On remarque que le centre du quilt est vraiment très dynamique grâce aux chevrons et aux fines rayures noires et blanches. Les rayures verticales de la toile de Jouy donnent finalement un cadre à la composition. Elles viennent calmer le parcours de l’œil parmi tous ces chemins possibles !

Cette toile de Jouy est composée de 4 triangles rectangle, qui encadrent le médaillon central.

3- comprendre un modèle de patchwork grâce aux couleurs

Le choix des couleurs dans un ouvrage est toujours une question cruciale. Dans ce quilt Ondine, je suis partie d’une collection de tissus que j’avais achetée. Il s’agit d’un charm pack, c’est-à-dire un lot de tissus d’une même collection. Ici il s’agit de la marque Zen Chic de Moda.

Tu l’as bien compris depuis le départ, l’objectif avec ce bloc de deux rectangles juxtaposés, c’est que ces derniers doivent contraster.

J’ai donc regardé les motifs et les couleurs des tissus que j’allais utiliser pour définir la couleur contrastante. On peut voir que les tissus sont dans les tons orange vert et blanc, avec également du gris et du noir. Pour faire contraster j’ai choisi du noir.

Malgré tout je trouvais l’ensemble assez morne finalement avec l’utilisation du orange et du vert face au noir et au blanc. J’ai donc décidé de rajouter une troisième couleur par petites touches. oui mais laquelle choisir ?

comment associer les couleurs en patchwork
GUIDE GRATUIT : choisir ses couleurs au patchwork + Roue des couleurs à confectionner

C’est là qu’entre en jeu les notions importantes sur la théorie des couleurs. Le vert et le orange sont deux couleurs secondaires. Je peux donc jouer avec le cercle chromatique, et trouver la troisième couleur secondaire, qui forme la triade avec les deux précédentes. Il s’agit ici du mauve.

C’est une technique basique mais terriblement efficace ! Je trouve que cela apporte plus de profondeur au design et cela permet également de jouer avec plus de couleurs, qui viennent illuminer un peu plus la composition.

Les quilts sont un peu comme des tableaux. Et les bandes intermédiaires que l’on peut rajouter dans les ouvrages accentuent encore plus leur mise en valeur. C’est ce que j’ai fait ici grâce à l’utilisation de la petite bande de velours dans les tons orangé doré.

Si tu n’es pas très à l’aise avec l’utilisation de la couleur, je t’invite à télécharger mon guide gratuit où je t’explique en pas à pas la théorie des couleurs. Tu y trouveras également les éléments pour construire ta propre roue des couleurs avec le cercle chromatique.

4- comment adapter un modèle de patchwork à mon goût

Le modèle de patchwork Ondine que j’ai créé est un modèle modulable. En créant une unité de 4 rangées de 4 blocs chevrons, tu pourras réaliser un coussin par exemple. En construisant la totalité du médaillon central ainsi que les deux bandes intermédiaires, les fines rayures et le orangé, tu pourras travailler ton jeu de couleurs. Enfin en rajoutant les quatre triangles rectangles cela te permettra de réaliser un ouvrage complet !

Coussin chevrons à main levée

A- ce qu’il faut retenir

Ce modèle Ondine te permet dans un premier temps d‘utiliser le cutter rotatif de deux manières différentes : tout d’abord en version libre sans aucune règle de patchwork. Puis il te faudra équerrer un minimum les blocs pour obtenir un médaillon central présentable.

La base du modèle est constitué de deux tissus contrastants. Là encore tu peux jouer sur les couleurs et utiliser des tissus unis si tu n’es pas à l’aise avec les imprimés pour démarrer.

Pour obtenir un quilt avec une composition dynamique, n’oublie pas de mixer les chevrons du médaillon central, le médaillon placé sur la pointe, et les quatre triangles rectangle qui bordent le centre.

B- pour aller plus loin

Si tu veux en savoir plus sur la réalisation de ce bloc de base, j’ai réalisé un tuto sur YouTube. Tu pourras le réaliser en pas à pas.

Le modèle Ondine t’intéresse ? Retrouve le en téléchargement dans la boutique.

Produits

Ce modèle est tout à fait réalisable également à la main, mais sans son aspect  » foufou ». Dans la formation de patchwork à la main que je propose, on retrouve cette unité de base de deux rectangles. Intéressée ? Découvre le contenu complet de cette formation !

Pense à partager ton article favori sur tes réseaux sociaux préférés !

7 commentaires

  • Marige BRIANT

    Merci beaucoup Nadège pour tout ce que tu nous apportes gràce à ce blog et surtout gràce au travail que tu effectues. Je ne suis pas débutante, mais j’apprends quand même énormémént et ainsi je me perfectionne encore… tu es très pédagogue et c’est une qualité très importante.
    Je lis tes articles et regarde tes vidéos avec beaucoup de plaisir et un réel intérêt.
    J’attends toujours tes articles avec impatience!
    Merci, merci, merci…
    .

    • Nadège Fily

      Merci Marige, cela me touche beaucoup ! D’ailleurs, s’il y a des thèmes, des questions que tu aimerais voir traitées, n’hésites pas à m’en parler ! A bientôt,

  • Bénédicte

    Bonjour Nadège,

    Merci pour cet article très interessant, il y a toujours des astuces et conseils à retenir.
    Un grand merci pour toute cette belle énergie et tout ce temps que tu consacres à ton blog pour notre plus grand plaisir.
    Bon dimanche
    Bénédicte

    • Nadège Fily

      Merci Bénédicte ! Cela me fait chaud au cœur ! S’il y a des choses que tu souhaiterais voir évoquées, je prends les commandes ! 😉

  • Mia annie

    Mille merci je débute le patch cette année ( retraite) a la machine c est un univers merveilleux je vais de découverte en découverte merci pour cet accompagnement et bravo pour vos vidéo si utile

    • Nadège Fily

      Bonjour Annie, Merci pour ton passage sur le blog. Je suis ravie ! Et bienvenue sur Patchwork Facile ! Je prépare une formation sur le patchwork machine, si tu es abonnée à la newsletter, tu en sauras plus bientôt !

  • Sylviane

    Hello coucou Nadège….tu es une perle pour nous toutes…je rejoins Marige…car que dire de plus….comme je te l’ai déjà écris…j’en fais depuis maintenant presque 30 ans…(le temps passe vite avec cette passion), mais j’ai toujours un immense plaisir de lire tes articles…si je ne découvre pas réellement, je RE découvre des modèles…leur découpe rapide; et tout ça grâce à ton blog. Quelle belle idée tu as eu de le créer. J’ai proposé à ma grande sœur d’apprendre avec toi…(nous sommes à plus de 600 kms l une de l’autre..pas simple)… Elle est conquise, car m’a t_elle dit… »ohhhh avec Nadège, c’est beaucoup plus facile et les explications sont très claires…j’aime beaucoup ses vidéos. ». Voilà un très beau cadeau que j’ai fait à ma sœur grace a toi….je suis très contente de son retour…il est pour toi. Encore mille mercis Nadège… peut être même qu’un jour j aurais le plaisir de te rencontrer dans notre belle Bretagne. Belle continuation…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *